CIK CompetitionsCIK Champs StandingsLatest CompetitionsEntry FormInternational CalendarZone Calendar

Basz and Sargeant the undisputed Champions at La Conca

28.09.2015

It was not a big surprise to see Karol Basz and Logan Sargeant on the top step of the CIK-FIA World KF and KF-Junior Championship podiums at La Conca. Both Drivers were unquestionably the strongest in the last World Competition open to KF engines. However, the sporting confrontation was particularly intense during the three days of racing on the beautiful Italian track.

The weekend was finally spared the rain. Very well maintained, La Conca is a track that is perfectly adapted to global competition, seven years after the last World Championship held in southern Italy. Many media personnel and spectators brought the lustre required for such an event, taking place in a passionate atmosphere. True to the discipline that is fundamental to motorsport, the 1991 World Formula K Champion Jarno Trulli came back to award the victors their trophies and was highly acclaimed on the podium.

In sporting terms, 163 Drivers participated in the Competition, representing 35 nations and 5 continents, a slightly higher entry than the previous edition. Now well accepted, the regulations regarding the front fairings helped to calm the enthusiasm of the Juniors in the first Qualifying Heats, through the application of numerous 10 second penalties. In addition to the technical layout of the La Conca track, the high grip proved to be very selective, in terms of driving as well as fitness.

It is interesting to note that the two Champions crowned at La Conca have followed a similar path: slightly ahead during Qualifying Practice, they both took the lead during the Qualifying Heats before winning successively the Prefinal and Final. A great success for chassis from the OTK factory and for Vortex engines.

First world title for Karol Basz and the Kosmic Kart brand

Finally! This is the first word that comes to mind after the victory for Basz driving a Kosmic. A very experienced Driver in KF, the Pole Karol Basz (Kosmic Kart-Vortex-Vega) had never previously been recognized for his full strength, apart from winning the CIK-FIA International Super Cup in KF at Sarno 2013. Too often suffering setbacks on the road to victory, Basz remained cautious until the last laps of the Final: "Though I was more than three seconds ahead of my opponents, I was far from celebrating in advance," he confided. "I even adjusted by carburettor more than necessary so as not to risk a mechanical problem when I was finally going to reach the goal!" But this time fate did not intervene and he was able to experience the joy of winning the 2015 CIK-FIA World KF Championship. Racing his fisrt season with the Kosmic Racing Department managed by Olivier Maréchal, it was also the Italian brand's first global success

The contenders however were not lacking, starting with Nicklas Nielsen (Tony Kart-Vortex-Vega), the lead Driver of the Tony Kart factory team. Leader of Qualifying Practice, the Dane proved very fast in the Qualifying Heats, but could not make the difference during the finals, his set-up appearing to be less effective. It must be said that a formidable trio of British Drivers upped the pace in the meantime. The most surprising of these was undoubtedly Jordon Lennox-Lamb (BirelART-Parilla-Vega), only ninth at the end of the Qualifying Heats, who came back to 2nd place in the Final, while Nielsen finished 3rd. Tom Joyner (Zanardi-TM Racing-Vega) and Ben Hanley (Croc Promotions-TM Racing-Vega), respectively 4th and 5th, were very involved in the fight in the leading group. Ranked 6th, the Dutchman Richard Verschoor (Exprit-Vortex-Vega) was the first representative of the younger generation.

Logan Sargeant, a World Champion made in the USA

It is a long time since a US Driver has shone in a World Karting Championship. None in fact since 1978 and the victory of Lake Speed at Le Mans. The title of CIK-FIA World KF-Junior Champion won this weekend by Sargeant is a warning from across the Atlantic. The member of the team which had already won in 2014, Ricky Flynn Motorsport, Logan Sargeant (FA Kart-Vortex-LeCont) did not leave any hope for his opponents. Leader of the Qualifying Heats, he won both Prefinal 1 and the Final, always well detached ahead of his rivals in the battle to be runner-up. The most threatening was first his Venezuelan teammate Sebastian Fernandez Wahbeh (FA Kart-Vortex-LeCont), the winner of Prefinal 2. The presence of the Brazilians Felipe Drugovich (Kosmic-Vortex-LeCont) and Caio Collet (Kosmic-Vortex-LeCont ) and that of the Argentine Emiliano Giorgio Carrara (Luxor-LKE-LeCont) in the top 10 of the Qualifying Heats also showed the resurgence of South America at the highest level of Karting Competition. The French Driver Clement Novalak (Tony Kart / Vortex) fought for the 2nd place finish with the young and promising Collet. The Spaniard Sami Worship (FA Kart-Vortex-LeCont), another young talent, hoisted himself from 11th to 4th place. Unlike last year, the top three in the Championship, Sargeant, Novalak and Collet confirmed their intention to continue their career in karting next season. A wise choice!

*********

Basz et Sargeant, Champions incontestés à La Conca

Cela n'a pas été une grande surprise de voir Karol Basz et Logan Sargeant sur la première marche des Championnats du Monde CIK-FIA de KF et de KF-Junior à La Conca. Ces deux pilotes étaient indiscutablement les plus forts de cette dernière Compétition mondiale ouverte aux mécaniques KF. Pourtant, l'affrontement sportif s'est révélé particulièrement intense durant les trois jours de course sur le superbe tracé italien. 

Le week-end a finalement été épargné par les pluies annoncées. Très bien entretenu, le site de La Conca a offert un cadre parfaitement adapté à la compétition mondiale 7 ans après le dernier Championnat du Monde organisé dans le sud de l'Italie. De nombreux médias ainsi qu'un public fourni ont apporté le lustre nécessaire à un tel évènement qui s'est vécu dans une ambiance passionnée. Fidèle à la discipline qui l'a lancé en sport automobile, le Champion du Monde Formule K 1991 Jarno Trulli est venu remettre les coupes des vainqueurs très acclamés sur les podiums.

Sur le plan sportif, ce sont 163 Pilotes qui ont participé à la Compétition, représentant 35 nations et 5 continents, un plateau légèrement supérieur à celui de l'édition précédente. Désormais bien acceptée, la réglementation concernant les carénages avant a permis de calmer l'enthousiasme débordant des Juniors lors des premières Manches Qualificatives, grâce à l'application de nombreuses pénalités de 10 secondes. Outre le tracé technique de la piste de La Conca, l'adhérence élevée s'est avérée très sélective, tant au niveau du pilotage que de la condition physique. 

Il est intéressant de noter que les deux Champions couronnés à La Conca ont suivi un parcours similaire : légèrement dominés pendant les Essais Qualificatifs, ils ont tous deux pris la tête pendant les Manches Qualificatives avant de remporter successivement Préfinale et Finale. Un beau succès pour les châssis issus de l'usine OTK et pour les mécaniques Vortex. 

Premier titre mondial pour Karol Basz et la marque Kosmic Kart

Enfin ! C'est le premier mot qui vient à l'esprit après la victoire de Basz au volant d’un Kosmic. Pilote très expérimenté en KF, le Polonais Karol Basz (Kosmic Kart-Vortex-Vega) n'avait jamais jusque-là été récompensé à sa juste valeur, mise à part sa victoire dans la Super Coupe Internationale CIK-FIA de KF à Sarno en 2013. Trop souvent victime des déboires sur la route de la victoire, Basz restait méfiant jusque dans les derniers tours de la Finale : « J'avais beau posséder plus de 3 secondes d'avance sur mes adversaires, j'étais loin de me réjouir à l'avance. » confiait-il. « J'ai même enrichi la carburation plus que nécessaire pour ne pas risquer un problème mécanique au moment où j'allais enfin toucher au but ! » Mais cette fois, le sort ne l'a pas contrarié et il a pu laisser éclater sa joie de remporter le Championnat du Monde CIK-FIA KF 2015. Intégré depuis cette saison au Kosmic Racing Department managé par Olivier Maréchal, il rapportait également à la marque italienne son premier succès mondial

Les prétendants sérieux n'ont pourtant pas manqué, à commencer par Nicklas Nielsen (Tony Kart-Vortex-Vega), le pilote de pointe de l'équipe officielle Tony Kart. Leader des Essais Qaulificatifs, le Danois se révélait très rapide dans les Manches Qualificatives, mais ne parvenait pas à faire la différence pendant les phases finales, son set-up paraissant alors moins efficace. Il faut dire qu'un trio de redoutables Pilotes britanniques haussait le rythme pendant ce temps. Le plus surprenant d’entre eux était sans nul doute Jordon Lennox-Lamb (BirelART-Parilla-Vega), seulement 9e à l'issue des Manches Qualificatives, qui remontait en seconde position de la Finale, alors que Nielsen terminait 3e. Tom Joyner (Zanardi-TM Racing-Vega) et Ben Hanley (Croc Promotions-TM Racing-Vega), respectivement 4e et 5e participaient grandement à la lutte dans le groupe de tête. Classé 6e, le Hollandais Richard Verschoor (Exprit-Vortex-Vega) était le premier représentant de la jeune génération.  

Logan Sargeant, un Champion du Monde made in USA

Cela faisait bien longtemps qu'un Pilote américain n'avait pas brillé dans un Championnat du Monde de Karting. Rien en effet, depuis 1978 et la victoire de Lake Speed au Mans. Le titre de Champion du Monde CIK-FIA KF-Junior obtenu ce week-end par Sargeant risque de faire du bruit outre-atlantique. Membre de l'équipe Ricky Flynn Motorsport qui s'était déjà imposée en 2014, Logan Sargeant (FA Kart-Vortex-LeCont) n'a pas laissé de grands espoirs à ses adversaires. Leader des Manches Qualificatives, il remportait deux beaux succès en Préfinale 1 et en Finale, à chaque fois bien détaché devant ses rivaux qu'il laissait en pleine bataille pour les accessits. Le plus menaçant était d'abord son équipier vénézuélien Sebastian Fernandez Wahbeh (FA Kart-Vortex-LeCont), vainqueur de la Préfinale 2. La présence des Brésiliens Felipe Drugovich (Kosmic-Vortex-LeCont) et Caio Collet (Kosmic-Vortex-LeCont) ainsi que celle de l'Argentin Giorgio Emiliano Carrara (Luxor-LKE-LeCont), dans le top 10 des Manches Qualificatives témoignait d'ailleurs du retour en force de l'Amérique du Sud au plus haut niveau de la Compétition de Karting. Le Français Clément Novalak (Tony Kart/Vortex) affrontait pour la seconde place finale le jeune et prometteur Collet. L'Espagnol Sami Worship (FA Kart-Vortex-LeCont), autre jeune talent précoce, se hissait de la 11e à la 4e position. Contrairement à l'année dernière, les trois premiers du Championnat, Sargeant, Novalak et Collet ont confirmé leur intention de poursuivre leur carrière en karting la saison prochaine. Un choix plein de sagesse !