CIK CompetitionsCIK Champs StandingsLatest CompetitionsEntry FormInternational CalendarZone Calendar

KZ1 : Second World Cup for Lammers

02.09.2012

In the lead after the Qualifying Heats, and then winner of the Prefinal, Ben Hanley (ART GP-TM) never stopped repeating, “The only thing to matter is your position at the end of the Final”. So the spectators eagerly awaited a battle royal over the 18 laps of the ultimate explosive confrontation. For some, hopes were reduced practically to nothing. Title-holder, the Belgian Jonathan Thonon (CRG-Maxter, victim of an engine failure resulting from overheating), his team-mate, and also a former winner, the Italian Davide Foré (CRG-Maxter, broken clutch) and the Frenchman Anthony Abbasse (Sodi-TM, broken wheel studs) had already lost any chance of standing on the top step of the podium during the Prefinal.

Thanks to a perfect start, Arnaud Kozlinski (PCR-TM) surprised pole-sitter Ben Hanley to take the lead as they made their first pass of the Parabolica. For two laps, the Frenchman led the dance, before Ben Hanley took back the lead in an incisive attack. But although it seemed that Ben Hanley would repeat his solo ride of the Prefinal, resistance was being organising behind the Briton. The Dutchman Bas Lammers (Praga-Parilla) also overtook Kozlinski to follow in the wake of the leader, whom he passed shortly before mid-race under braking for the Parabolica. Starting from 6th on the grid, Paolo De Conto (Birel-BMB) also succeeded in profiting from Hanley’s slipstream to overtake him, posting the fastest lap as he did so. Wheel to wheel, Lammers, De Conto and Hanley lapped at well over the average of 100 kph. Strategist to the end, Bas Lammers succeeded in closing all the doors to take his second World Cup. Paolo De Conto was three tenths behind and Ben Hanley just half a second from victory.

“It’s incredible to win this race for the second time,” said the Dutchman excitedly. “Two years ago, my first win came in difficult circumstances, because my father had just died. Exactly two years later, I win again and I am really extremely happy. With Praga, I am involved in a new team and this success proves that we have worked well.”

In a race as intense as that, second was also a great result. So Paolo De Conto was torn between disappointment and satisfaction. “I probably lost the World Cup in my second Qualifying Heat, when I had a puncture,” the Italian recalled. “That forced me to start from 13th in the Prefinal. I was able to climb back to 6th, but in the Final I was only 7th at the end of the first lap. In addition to that I made a small mistake in the last laps by touching a kerb. Bas took advantage to gain a few metres on me and I could no longer attack.”

On the lowest step of the podium, Ben Hanley also had a few regrets after winning all of his Qualifying Heats and the Prefinal. “On a weekend like this I know all too well that the only race that really counts is the last,” he explained. “I would have preferred to be 3rd in the Heats and the Prefinal and to win this one. But I have to congratulate Bas for his race! On the other hand, it is the first season for ART GP, in which I am very much involved, and this result is a positive for the future.”

After his excellent start, Arnaud Kozlinski just missed the podium, but was ahead of his compatriot Armand Convers (Kosmic-Vortex). Just outside the Top 5, the Czech Patrik Hajek (Praga-Parilla) added to the success of Praga, resisting the fight-back by Jonathan Thonon. Starting from 29th position, the Belgian kept overtaking and finished this World Cup in 7th place, ahead of the Italians Alessandro Giulietti (Praga-TM) and Fabian Federer (CRG-Maxter) and the Finn Simo Puhakka (PCR-TM). After abandoning in the Prefinal, Davide Foré (CRG-Maxter) climbed to 11th place.

Other candidates for a place of honour lost their chance to see the chequered flag. The Italians Marco Ardigo (Tony Kart-Vortex) and Roberto Toninelli (Birel-BMB) collided in the first bend, the Dutchman Jorrit Pex (CRG-TM) and the Belgian Rick Dreezen (Tony Kart-Vortex) had punctures and Anthony Abbasse had to withdraw again. So for these drivers their hopes are already for 2013!

**************************

KZ1 : Deuxième Coupe du Monde pour Lammers


En tête après les Manches Qualificatives, puis vainqueur de la Préfinale, Ben Hanley (ART GP-TM) ne cessait de le répéter : « Seul le classement au terme de la Finale compte ». Dès lors, les spectateurs s’attendaient à vivre un combat des chefs lors des 18 tours d’une ultime confrontation explosive. Pour certains, les espoirs étaient toutefois déjà réduits à presque néant. Tenant du titre, le Belge Jonathan Thonon (CRG-Maxter, victime d’un bris de moteur après une surchauffe), son équipier – et ancien vainqueur également – l’Italien Davide Foré (CRG-Maxter, embrayage cassé) et le Français Anthony Abbasse (Sodi-TM, bris des goujons de roue) avaient déjà perdu lors de la Préfinale toute chance de monter sur la plus haute marche du podium.

Grâce à un envol parfait, Arnaud Kozlinski (PCR-TM) surprenait le poleman Ben Hanley pour virer en tête au premier passage de la Parabolique. Deux tours durant, le Français menait la danse, avant de voir Ben Hanley récupérer le commandement au prix d’une attaque incisive. Mais alors que l’on pouvait croire que Ben Hanley allait répéter son cavalier seul de la Préfinale, la résistance s’organisait derrière le Britannique. Le Néerlandais Bas Lammers (Praga-Parilla) doublait à son tour Kozlinski et revenait dans le sillage du leader, qu’il passait peu avant la mi-course au freinage de la Parabolique. Parti de la 6e place sur le grille, Paolo De Conto (Birel-BMB) parvenait lui aussi, à coup de meilleurs tours en course, à profiter de l’aspiration d’Hanley pour le doubler à son tour. Roues dans roues, Lammers, De Conto et Hanley enfilaient les tours bien au-delà des 100km/h de moyenne. En fin stratège, Bas Lammers parvenait toutefois à fermer toutes les portes pour remporter sa deuxième Coupe du Monde. Paolo De Conto échouait à 3/10e et Ben Hanley à une demi-seconde à peine de la victoire.

« C’est incroyable de gagner cette course pour la deuxième fois », exultait le Néerlandais. « Il y a deux ans, ma première victoire était venue dans un contexte difficile, car mon papa venait de décéder. Exactement deux ans après, je gagne de nouveau et j’en suis vraiment très heureux. Avec la marque Praga, je me suis impliqué dans un nouveau team et ce succès prouve que nous avons fait du bon boulot. »

Dans une course aussi intense, le deuxième est aussi… le premier battu. Paolo De Conto hésitait donc entre la satisfaction et la déception. « J’ai probablement perdu la Coupe du Monde lors de ma deuxième Manche Qualificative, lorsque j’ai été victime d’une crevaison », rappelait l’Italien. « Cela m’a obligé à partir de la 13e place pour la Préfinale. J’ai pu remonter jusqu’au 6e rang, mais en Finale je n’étais que 7e à la fin du premier tour. En outre, j’ai commis une petite erreur dans les derniers tours en touchant un vibreur. Bas en a profité pour reprendre quelques mètres d’avance et je n’ai dès lors pas pu porter une attaque décisive. »

Sur la plus petite marche du podium, Ben Hanley pouvait lui aussi nourrir quelques regrets après avoir remporté toutes ses Manches Qualificatives et la Préfinale. « Dans un week-end comme celui-ci, je sais trop bien que la seule course qui compte vraiment est la dernière », expliquait-il. « J’aurais préféré être 3e lors des Manches et de la Préfinale et gagner cette Finale. Mais je dois féliciter Bas pour sa course ! D’un autre côté, c’est la première saison de la marque ART GP, pour laquelle je m’implique beaucoup, et ce résultat est très positif en vue du futur. »

Après son excellent début de course, Arnaud Kozlinski échouait au pied du podium, devant son compatriote Armand Convers (Kosmic-Vortex). Aux portes du top 5, le Tchèque Patrik Hajek (Praga-Parilla) confirmait le succès de la marque Praga et il résistait au retour de Jonathan Thonon. Parti depuis la 29e position, le Belge multipliait les dépassements et clôturait cette Coupe du Monde à la 7e place, devant les Italiens Alessandro Giulietti (Praga-TM) et Fabian Federer (CRG-Maxter) et le Finlandais Simo Puhakka (PCR-TM). Après son abandon en Préfinale, Davide Foré (CRG-Maxter) remontait jusqu’à la 11e place.

D’autres candidats à une place d’honneur n’eurent pas la chance de voir le drapeau à damier. Les Italiens Marco Ardigo (Tony Kart-Vortex) et Roberto Toninelli (Birel-BMB) s’accrochaient dès le premier virage, le Néerlandais Jorrit Pex (CRG-TM) et le Belge Rick Dreezen (Tony Kart-Vortex) étaient victimes d’une crevaison et Anthony Abbasse devait cette fois encore renoncer. Pour ceux-là, tous les espoirs sont déjà tournés vers… 2013 !