CIK CompetitionsCIK Champs StandingsLatest CompetitionsEntry FormInternational CalendarZone Calendar

World Cup for KZ2: Lennox-Lamb etablishes his reputation

02.09.2012

At the end of the Qualifying Heats for the KZ2 World Cup fought in Sarno, two men seemed to be ahead of the rest: the New Zealander Daniel Bray (GP-TM), leader of the intermediate classification, and the young Dutchman Max Verstappen (CRG-TM), only 10th on the starting grid for the Prefinal as a result of a broken clutch in one Heat, but remarkably fast in other confrontations. The Prefinal confirmed his pace. In fewer than two laps, Verstappen took command and flew to pole position for the Final. Behind him, Daniel Bray also took his place on the front row, whilst Simone Brenna (TB Kart-TM) lost any benefit of his 5th place on the grid when his engine failed on the first lap.

The duel expected in the Final indeed took place… but it did not last long! After covering the long straight to the Parabolica side by side, Max Verstappen and Daniel Bray completed the first lap in that order. But for his first race in Europe, the New Zealander was determined to leave his mark. Indeed he attacked his rival on the second lap to take the lead. Some few hundred metres later however, his World Cup dream faded when he collided with Max Verstappen, too impatient to regain the lead. As Max abandoned, Daniel restarted out of contention. For the two favourites, the race had already been run…

Jordon Lennox-Lamb (CRG-Maxter) had not asked for as much! Second after the Qualifying Heats and then third in the Prefinal, this time the Briton was again waiting in ambush and drove in solitary splendour to the greatest win of his career. “Frankly, I did not expect to win,” he confirmed. “I was only looking for a podium place because Max Verstappen was really too fast. But he made a mistake when he tried to take the lead on the second lap and from then on I saw that I could control the Race. Naturally I’m delighted!”

Behind Jordon, the Norwegian Emil Antonsen (DR-TM) was never really in fear of his second place and, three weeks after a national title in his own country, he climbed the podium for this KZ2 World Cup. In addition, he was pleased to be joined by his team-mate, the German of Italian origin Ricardo Negro (DR-TM). For a long time in third place, the Czech Jan Midrla (Birel-TM) finally just missed a podium place, but still beat the Canadian Phillip Orcic (Zanardi-TM), the Dane Andreas Fasberg (Tony Kart-Vortex) and the Italians Alfredo Daniele Delli Compagni (CRG-TM) and Felice Tiene (CRG-Maxter). Starting from 33rd, the Austrian Marcel Müller (CRG-Maxter) made the best fight-back of the Race to finish in 9th place, just ahead of the Italian Loris Spinelli (FK-TM).

********************

Coupe du Monde KZ2 : La consécration pour Lennox-Lamb


Au terme des Manches Qualificatives pour la Coupe du Monde KZ2 disputées à Sarno, deux hommes semblaient au-dessus du lot : le Néo-Zélandais Daniel Bray (GP-TM), leader du classement intermédiaire, et le jeune Néerlandais Max Verstappen (CRG-TM), seulement 10e sur la grille de départ de la Préfinale à cause d’un bris d’embrayage lors d’une Manche, mais terriblement rapide lors des autres confrontations. La Préfinale confirmait cette tendance. En moins de deux tours,  Verstappen s’emparait en effet du commandement et s’envolait vers la pole position pour la Finale décisive. Derrière lui, Daniel Bray s’adjugeait également une place en première ligne alors que Simone Brenna (TB Kart-TM) perdait tout le bénéfice de sa 5e place sur la grille de départ avec un moteur cassé dès le premier tour.

Le duel attendu en Finale eut bien lieu… Mais il fut de courte durée ! Après avoir parcouru la longue ligne droite menant à la parabolique côte à côte, Max Verstappen et Daniel Bray bouclait le premier tour dans cet ordre. Mais pour sa première course en Europe, le Néo-Zélandais n’était pas le moins du monde décidé à se laisser impressionner. Il portait donc une attaque sur son rival au deuxième tour pour s’emparer des rênes de la course. Quelques centaines de mètres plus loin, son rêve de Coupe du Monde s’envolait lorsqu’il se faisait accrocher par un Max Verstappen trop impatient de reprendre le leadership. Alors que Max renonçait, Daniel repartait très attardé. Pour les deux favoris, la course pour la victoire était déjà terminée…

Jordon Lennox-Lamb (CRG-Maxter) n’en demandait pas tant ! Deuxième après les Manches Qualificatives puis troisième de la Préfinale, le Britannique était cette fois encore en embuscade et il s’envolait en solitaire vers la plus belle victoire de sa carrière. « Franchement, je ne pensais pas gagner », avouait-il. « Je visais le podium car Max Verstappen était vraiment trop rapide. Mais il a commis une erreur en manquant son attaque sur le leader dès le deuxième tour et à partir de là j’ai vu que je pouvais contrôler la course. Je suis évidemment super heureux ! »

Derrière Jordon, le Norvégien Emil Antonsen (DR-TM) ne fut jamais vraiment inquiété pour la deuxième place et, trois semaines après un titre national dans son pays, il montait sur le podium de cette Coupe du Monde KZ2. Il avait en outre le plaisir d’être rejoint lors de la remise des prix par son équipier, l’Allemand d’origine italienne Ricardo Negro (DR-TM). Longtemps troisième, le Tchèque Jan Midrla (Birel-TM) échouait finalement de peu au pied du podium, tout en conservant le meilleur sur le Canadien Phillip Orcic (Zanardi-TM), le Danois Andreas Fasberg (Tony Kart-Vortex) et les Italiens Alfredo Daniele Delli Compagni (CRG-TM) et Felice Tiene (CRG-Maxter). Parti depuis la 33e position, l’Autrichien Marcel Müller (CRG-Maxter) réussissait quant à lui la plus belle remontée de la course en terminant au 9e rang, juste devant l’Italien Loris Spinelli (FK-TM).