CompositionASNs or DelegationInternal RegulationsHistoryWall of Fame

Nico ROSBERG

In 2016, Nico Rosberg has reached his ultimate dream: to become Formula 1 World Champion. Winning this most coveted title in motor sport has been possible thanks to a considerable amount of work since his Karting debut. From an incredible generation that also includes Lewis Hamilton, Robert Kubica and Giedo Van der Garde, the German Driver always managed to beat his opponents and win in Karts and cars.

 

At the wheel of a Baby-Kart, in the roads around his villa in the south of France, Nico Rosberg became familiar with driving a kart. When he was only five years old, he was ready to get behind the wheel to complete laps, under the eye of his father Kéké Rosberg, Formula 1 World Champion in 1982. Nico had to wait until the age of 10 to start competing in France in the Minime category. In 1997, he won the famous Jérôme Bernard Trophy and the French Trophy, before climbing on to the 2nd step of the podium of the Manufacturers Trophy and the Côte d'Azur Regional Championship.

 

He then had two excellent Junior seasons in 1998 and 1999, with a title of Italian Vice Champion and a 4th place in the CIK-FIA European Championship. For the next two seasons, Nico Rosberg and Lewis Hamilton formed a formidable duo within the team mbm.com created around these two champions. Dino Chiesa, the team manager, recalls: "From the beginning of the season, Hamilton was very fast. To reverse the trend, Nico began working very hard to get ahead of his team-mate, which he did frequently in Timed Practice as well as in the race. He did not hesitate to dirty his hands to work on his kart, he was constantly looking for the best set-up and studied the data acquisition at length. He was a perfectionist who loved technical meetings with his mechanics. The work done by Nico often benefited Lewis."

 

Although he could not prevent Lewis Hamilton from winning the European Formula A Championship in 2000, he ended his career in Karting with a podium finish in the final event of the 2001 Formula Super A World Championship at Kerpen (Germany), behind Sauro Cesetti and Michael Schumacher, who had returned to karting for the occasion.

 

A thoughtful driver, very intelligent, friendly and approachable, Rosberg rose to the top of the motorsport world: German Formula BMW Champion (2002), 4th in the Formula 3 Euro Series (2004) and GP2 Series Champion (2005). In Formula 1, the German competed in 206 Grands Prix in 11 seasons, achieved 30 pole positions and 57 podiums, including 23 victories. Vice World Champion in 2014 and 2015, he won his ultimate objective in 2016 at the wheel of a Mercedes AMG. After dominating Michael Schumacher in 2012, Nico Rosberg gave everything to beat Lewis Hamilton in 2016 after a perfect season.

 

He then announced that he would hang up his helmet, much to the regret of his many fans. If the news was surprising, it must be remembered that his life had revolved around Karting and cars for more than 25 years! But his willingness to help young kart drivers to climb the ladder shows that Nico Rosberg has decided not to go too far from the circuits.

*********

Nico Rosberg: Talent, travail et réflexion

En 2016, Nico Rosberg a atteint son rêve ultime: devenir Champion du Monde de Formule 1. Remporter ce titre le plus convoité en sport automobile a été possible grâce à une somme de travail considérable abattu depuis ses débuts en karting. Issu d'une génération incroyable dans lesquelles on retrouvait aussi Lewis Hamilton, Robert Kubica ou Giedo Van der Garde, le Pilote Allemand a toujours réussi à battre ses adversaires et à gagner, en kart comme en auto.

 

C'est au volant d'un Baby-Kart, dans les allées autour de sa villa du sud de la France, que Nico Rosberg s'est familiarisé avec le pilotage d'un kart. Alors qu'il n'avait que 5 ans, il était toujours prêt à s'installer au volant pour enchaîner les tours, sous les yeux de son père Kéké Rosberg, Champion du Monde de Formule 1 en 1982. Nico a dû attendre sa 10e année pour débuter en compétition en France en catégorie Minime. En 1997, il remporta coup sur coup le réputé Trophée Jérôme Bernard et le Trophée de France, avant de monter sur la 2e marche du podium du Trophée des Constructeurs et du Championnat Régional Côte d'Azur.

 

Il a ensuite réalisé deux excellentes saisons en Junior en 1998 et 1999, avec un titre de vice Champion d'Italie et une 4e place au Championnat d'Europe CIK-FIA. Les deux saisons suivantes, Nico Rosberg et Lewis Hamilton ont formé un duo de choc au sein de l'équipe mbm.com créée autour de ces deux champions. Dino Chiesa, le team manager, se souvient: “Dès le début de saison, Hamilton s'est révélé très rapide. Pour inverser la tendance, Nico s'est mis à travailler très dur pour devancer son équipier, ce qu'il faisait fréquemment aux essais chronométrés comme en course. Il n'hésitait pas à se salir les mains pour bricoler sur son kart, il cherchait sans cesse le meilleur réglage et étudiait longuement les acquisitions de données. C'était un perfectionniste qui adorait les réunions techniques avec ses techniciens. Le travail réalisé par Nico a souvent profité à Lewis.”

 

S'il n'a pu empêcher Lewis Hamilton de gagner devant lui le Championnat d'Europe de Formule A en 2000, il a terminé sa carrière en karting par un podium lors de l'ultime épreuve du Championnat du Monde de Formule Super A 2001 à Kerpen (Allemagne), derrière Sauro Cesetti et Michael Schumacher, revenu au kart pour l'occasion.

 

Pilote réfléchi, très intelligent en plus d’être sympathique et accessible, Rosberg a gravi les échelons du sport automobile avec brio: Champion d'Allemagne de Formule BMW (2002), 4e de la Formule 3 Euro Series (2004) et Champion GP2 Series (2005). En Formule 1, l'Allemand a disputé 206 Grands Prix en 11 saisons, a réalisé 30 pole positions et est monté 57 fois sur le podium, dont 23 victoires. Vice Champion du Monde en 2014 et 2015, il a décroché son Graal en 2016 au volant d’une Mercedes AMG. Après avoir dominé Michael Schumacher en 2012, Nico Rosberg a tout donné pour battre Lewis Hamilton en 2016 à l'issue d'une saison parfaite.

 

Il a alors annoncé vouloir raccrocher son casque, au grand regret de ses nombreux fans. Si la nouvelle a pu surprendre, il faut rappeler que sa vie n’a tourné qu’autour du karting et de la monoplace durant plus de 25 ans ! Mais sa volonté d’aider les jeunes du karting à gravir les échelons montre que Nico Rosberg n’a pas décidé de vivre trop éloigné des circuits.