CompositionASNs or DelegationInternal RegulationsHistoryWall of Fame

The very first KART

Name: Caretta-West Bend
Created by: Art INGELS & Lou BORELLI
Nationality: USA
Date of birth: August, 1956 – Glendale/CA, USA.

Art Ingels was a mechanic at the Kurtis Craft Company in Glendale, California, a firm that built racing cars, notably used in Indianapolis. His friend and neighbour, Lou Borelli, worked for a petroleum company. Together, Art Ingels and Lou Borelli built the first kart in August 1956.

Art Ingels built the frame, using the same steel tubing that went into the racing cars. He made it with two straight side rails joined by a straight front axle across one end and a tube containing axle stubs at the rear. There was a simple steering and seat hoop, a three-spoke steering wheel and a column with a steering spade and two drag links.

To Lou Borelli fell the task of installing a West Bend 750 engine on the frame and designing a braking system. He mounted the engine behind the seat and placed the fuel tank high on the seat back. The West Bend’s 2.5 hp were delivered to the left rear wheel through a countershaft, using chains, sprockets and a centrifugal clutch. The West Bend engines were originally designed to be fitted to lawnmowers produced by Mc Culloch, a company known until then for its chainsaws - but a manufacturing defect soon forced Mc Culloch to withdraw its lawnmowers from sale. In the months following Art Ingels’ and Lou Borelli’s invention, the engines of the faulty lawnmowers quickly found a new life, revived by the Karting fever and requisitioned by various artisan manufacturers. Braking the Ingels-Borelli kart demanded the use of a lever on the right-hand side. Pulling the lever pivoted a plate in bell crank fashion, which in turn pressed a braking pad against a disc welded to the right rear rim!

The story goes that the first test of the kart carried out on a public road by Art Ingels was not very conclusive: the kart was not powerful enough in relation to Ingels’ weight, so it did not manage to climb the slope where it was initially tested. However, Borelli, who was lighter, could reach the top of the hill and applied himself - already! - to «soup up» the engine so that it could overcome Art Ingels’ weight!

After further testing of this kart in car parks, Art Ingels took his machine to the Pomona sports car races in September 1956. It was the first real public appearance of his invention, which was to arouse so many passions, ideas and initiatives.

Art Ingels and Lou Borelli decided to build six karts, in time for selling during the Christmas season. Although they were the first to manufacture complete karts for the public - under the name of Caretta -, it remained for others to pioneer the mass production of enough karts to satisfy the ever growing mob of racing enthusiasts springing up in the wake of each appearance of the original karts.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

Art Ingels était un mécanicien employé par la Kurtis Craft Company à Glendale en Californie, une société qui construisait des voitures de courses, notamment pour Indianapolis. Son ami et voisin Lou Borelli travaillait pour une société pétrolière. Ce furent Art Ingels et Lou Borelli qui construisirent ensemble le premier kart en août 1956.

 

Art Ingels construisit le cadre en utilisant les mêmes tubes d’acier que ceux utilisés pour les voitures de course. Le châssis se composait de deux longerons droits reliés par une traverse rectiligne à l’avant, et un tube comportant des fusées d’essieux à l’arrière. L’engin comprenait un arceau de siège et une direction simple, avec un volant à trois branches et une colonne à laquelle des biellettes étaient reliées par des rotules.

 

C’est à Lou Borelli que revint la tâche d’installer un moteur West Bend 750 de 84 cc sur le cadre et de concevoir un système de freinage. Il monta le moteur derrière le siège et plaça le réservoir de carburant contre le dossier du siège. Les 2,5 CV du moteur West Bend étaient transmis à la roue arrière gauche par un arbre de renvoi au moyen de chaînes, de pignons et avec un embrayage centrifuge. Le moteur West Bend était prévu à l’origine pour équiper des tondeuses à gazon produites par Mc Culloch, une société jusque là connue pour ses tronçonneuses - mais un défaut de fabrication contraignit vite Mc Culloch à retirer ses tondeuses de la vente. Dans les mois qui ont suivi l’invention d’Art Ingels et Lou Borelli, les moteurs West Bend des tondeuses défaillantes ont vite trouvé une nouvelle vie, ressuscités par la fièvre du Karting et réquisitionnés par différents artisans-constructeurs. Pour freiner, le kart d’Ingels-Borelli était équipé d’un levier, qui était placé à droite. En tirant sur le levier, on faisait pivoter un patin contre un disque soudé à la jante arrière droite !

 

L’histoire raconte que le premier test du kart par Art Ingels sur une route publique ne fut guère concluant : trop peu puissant par rapport au poids d’Ingels, le kart ne parvint pas à grimper la rue en pente qui servait de base d’essai. Plus léger, Borelli réussit en revanche à atteindre le sommet de la côte et s’employa - déjà ! - à «gonfler» le moteur pour qu’il supporte mieux le poids de son ami Art !

 

Après avoir effectué d’autres essais de ce kart sur des parkings, Art Ingels se présenta avec son engin à une course automobile organisée en septembre 1956 à Pomona. Il s’agissait pour son invention d’une première véritable apparition publique, laquelle éveillera tant de passions, d’idées et d’initiatives.

 

Art Ingels et Lou Borelli décidèrent de construire six karts en vue de les vendre pendant la saison des fêtes de Noël. Bien qu’ils aient été les premiers à construire des karts complets destinés au public - sous le nom de Caretta -, ce furent d’autres pionniers qui se lancèrent dans la production en série d’un nombre suffisant de karts pour répondre aux attentes des passionnés de courses toujours plus nombreux qui se manifestaient à chaque apparition des premiers karts.