2017 CIK-FIA Best-Of: CIK-FIA Endurance Championship - The Rouen GSK 1 team triumphs at Le Mans

02.03.2018

The No. 55 kart Rouen GSK1 (Sodi / Vortex / LeCont) driven by Jean-Philippe Guignet (FRA), Maxime Bidard (FRA), William Godefroid (BEL) and Gautier Becq (FRA) achieved an outstanding victory at the 2017 24 Hours Karting at the Le Mans International Karting circuit which gave them the title of CIK-FIA Endurance Champion. A private team made up of volunteers, Rouen GSK 1 was led by Nicolas Scelles, who is visibly proud of having defeated the official teams of the CRG and Sodikart factories.

Nicolas, how does one become a winning team manager in Endurance?

- At 35, I have a long career as a driver behind me. I participated in the 24 Hours 16 times, including two victories in 2005 and 2008. The idea of ​​forming a team came from the friendship formed between Jean-Philippe Guignet and I, when we were team-mates in 2011 and 2012. I stopped karting in the meantime when I bought an indoor recreational track in Rouen. We started Rouen GSK in 2016. Our first season in the French Endurance Championship went well and we reached the podium of the 24 Hours. This 3rd place left us a bitter taste because the race was very well prepared and victory escaped us because of clashes for some of our drivers. We had a revenge to take this year.

What are the secrets of victory at Le Mans?

- The OK engines introduced last year are very reliable. The difference is now more about the consistency of the drivers and the work of the technical team. For the engine, we trusted Cédric Sport who prepared us exceptional Vortex engines which allowed us to achieve the third fastest time of the Race, only 0.160 '' from the fastest. We made three scheduled engine changes eight hours apart and that was it, not a single breakdown. The Sodi chassis gave us complete satisfaction. The only problems encountered were the loss of an exhaust element and the breaking of a chain. It was fantastic to be able to compete with factories like CRG and Sodi, and professional Drivers like Paolo De Conto, Anthony Abbasse, Bas Lammers, Alessandro Irlando, etc. Our driver training was great. All four were fully dedicated to the team, united despite fatigue and stress, and they did not make mistakes. The team also lived up to the challenge, our technical team is made up of friends, enthusiasts and even customers of the REK track who came to see the 24 Hours. GSK had three teams at the start, and we had to gather about 80 people in the pits, all volunteers.

Can we count on you in 2018?

- I think everyone is ready to go again. We will see if the key elements of the team are available, but it is not the desire that is missing. 

*************

Championnat d'Endurance de la CIK-FIA - L'équipe Rouen GSK 1 triomphe au Mans

Le kart n°55 Rouen GSK1(Sodi/Vortex/LeCont) piloté par Jean-Philippe Guignet (FRA), Maxime Bidard (FRA), William Godefroid (BEL) et Gautier Becq (FRA) a signé une très belle victoire lors des 24 Heures Karting 2017 sur le circuit Le Mans International Karting qui lui a offert le titre de Champion d'Endurance de la CIK-FIA. Équipe privée constituée de bénévoles, Rouen GSK 1 était dirigée par Nicolas Scelles qui ne cache pas sa fierté d'avoir vaincu les équipes officielles des usines CRG et Sodikart.

Nicolas, comment devient-on team manager victorieux en Endurance ?

- A 35 ans, j'ai une longue carrière de pilote derrière moi. J'ai participé 16 fois aux 24 Heures, dont deux victoires en 2005 et 2008. L'idée de constituer un team est venue de l'amitié qui s'est nouée entre Jean-Philippe Guignet et moi, quand nous avons été équipiers en 2011 et 2012. J'avais arrêté le karting entre temps pour racheter une piste de loisir indoor à Rouen. Nous avons démarré Rouen GSK en 2016. Notre première saison de Championnat de France d'Endurance s'est bien passée et nous sommes montés sur le podium des 24 Heures. Cette 3e place nous a pourtant laissé un goût amer parce que la course avait été très bien préparée et que la victoire nous a échappé à cause d'accrochages de certains de nos pilotes. Nous avions une revanche à prendre cette année.

Quels sont les secrets d'une victoire au Mans ?

- Les moteurs OK introduits l'an dernier sont très fiables. La différence se fait maintenant davantage sur la régularité des pilotes et le travail de l'équipe technique. Pour la motorisation, nous avons fait confiance à Cédric Sport qui nous a préparé des Vortex exceptionnels qui nous ont permis de réaliser le 3e meilleur temps de la Course 0,160'' seulement du plus rapide. Nous avons effectué trois changements programmés à 8 heures d'intervalle et c'est tout, pas une seule casse. Les châssis Sodi nous ont donné entière satisfaction. Les seuls problèmes rencontrés ont été la perte d'un élément d'échappement et le bris d'une chaine. C'était fantastique de pouvoir rivaliser avec des usines comme CRG et Sodi, et des Pilotes professionnels comme Paolo De Conto, Anthony Abbasse, Bas Lammers, Alessandro Irlando, etc. Notre formation de Pilotes a été formidable. Ils étaient tous les quatre entièrement dévoués à l'équipe, unis malgré la fatigue et le stress, ils n'ont pas commis d'erreurs. Elle aussi à la hauteur de l'enjeu, notre équipe technique est formée d'amis, de passionnés et même de clients de la piste REK qui sont venus découvrir les 24 Heures. GSK alignait 3 équipages au départ, et nous avons dû rassembler environ 80 personnes dans les stands, uniquement des bénévoles.

Peut-on compter sur vous en 2018 ?

- Je pense que tout le monde est prêt à repartir. Nous verrons si les éléments clés de l'équipe sont disponibles, mais ce n'est pas l'envie qui manque. 

© Photo CIK/KSP