2017 CIK-FIA Best-Of: Leon Köhler’s fantastic year

22.02.2018

At the age of 18, Bavarian Leon Köhler was internationally acclaimed this season after winning the CIK-FIA European KZ2 Championship. Well supported by Ralf Schumacher and all of the KSM Schumacher Racing Team, the young German quickly adapted to the various conditions of the Competition. He finally won thanks to great consistency against the best specialists to give Germany its first European Karting title for more than 10 years.

Leon, can you introduce yourself?

- I am passionate about motor sports and technology. I am continuing to study so I can combine my passion and my professional life. I discovered karting very young thanks to my father who took me to a circuit near our home. I got in a kart for the first time at seven years old. But it's only been four years since I started racing in major races. I like the gearbox kart a lot and in KZ2 I have been able to give my best.

What happened during this great year?

- I had the opportunity to move to International Competition after rather encouraging results in Germany last year. I have to say that I could not have succeeded without the support of Ralf Schumacher. He provided me with all the essential advice to quickly find my level. The Tony Kart / Vortex from the KSM Schumacher Racing Team that I drove this year was at the top.

Were you surprised to win the European Championship?

- It was more a great joy than a real surprise for me. Not that I was sure of winning in advance, but the first race at Genk (BEL) immediately gave me confidence. I started with pole position and then I held 1st place in the Qualifying Heats. It was then magical to get on the podium. I was not sure if I could be at Le Mans (FRA) because of my studies, but luckily everything worked out in this respect and I was able to score points in 4th place. At Kristianstad (SWE), the grip conditions were a little crazy in the Final, but I managed well despite a penalty. Most of my opponents did not have this chance! 

***************

La fantastique année de Leon Köhler

À 18 ans, le Bavarois Leon Köhler a fait cette saison une entrée remarquée au niveau international en remportant le titre de Champion d'Europe CIK-FIA de KZ2. Bien soutenu par Ralf Schumacher et tout le KSM Schumacher Racing Team, le jeune Allemand s'est rapidement adapté aux diverses conditions de la Compétition. Il s'est finalement imposé grâce à une grande régularité face aux meilleurs spécialistes pour offrir à l'Allemagne son premier titre européen de Karting depuis plus de 10 ans.

Leon, pouvez-vous vous présenter ?

- Je suis un passionné de sports mécaniques et de technique. Je poursuis d'ailleurs des études pour allier ma passion et ma vie professionnelle. J'ai découvert le karting très jeune grâce à mon père qui m'emmenait sur un circuit près de chez nous. Je suis monté pour la 1re fois dans un kart à 7 ans. Mais cela fait seulement quatre ans que j'ai commencé à disputer des courses importantes. Le kart à boîte de vitesses me plait beaucoup et c'est en KZ2 que j'ai pu donner le meilleur de moi-même.

Comment s'est passée cette année formidable ?

- J'ai eu la possibilité de débuter en Compétition internationale après des résultats plutôt encourageants en Allemagne l'an dernier. Je dois dire que je n'aurais pas pu réussir sans le soutien de Ralf Schumacher. Il m'a fourni tous les conseils indispensables pour trouver rapidement mes marques. Le Tony Kart/Vortex du KSM Schumacher Racing Team que j'ai piloté cette année était au top.

Avez-vous été surpris de remporter le Championnat d'Europe ?

- Ce fut plutôt une grande joie qu'une réelle surprise pour moi. Non pas que j'étais certain de gagner à l'avance, mais la 1re Course à Genk (BEL) m'a tout de suite donné confiance. J'ai en effet commencé par réaliser la pole position, puis j'ai gardé la 1re place au cours des Manches Qualificatives. C'était magique ensuite de monter sur le podium. Je n'étais pas assuré de pouvoir être présent au Mans (FRA) à cause de mes études, mais heureusement, tout s'est arrangé sur ce plan et j'ai pu marquer les points de la 4e place. À Kristianstad (SWE), les conditions d'adhérence étaient un peu folles en Finale, mais je m'en suis bien sorti malgré une pénalité. La plupart de mes adversaires n'ont pas eu cette chance ! 

 © Photo CIK/KSP