2017 CIK-FIA Best-Of: Peter Elkmann: A second title well deserved

26.02.2018

This is indeed the second European crown for the German Peter Elkmann. Already the Champion in 2008, he had left karting before returning to the forefront of the discipline. A factory Driver for the VM engine brand, this year he switched to an Anderson chassis. He won the 2017 CIK-FIA European Superkart Champion after an undeniable domination and four victories out of five races.

Peter, how did you celebrate your triumph in 2017, nine years after your first title?

- I was delighted with my first title and I am just as pleased now. It may seem a long time between these two crowns, but it was as if I had restarted in Superkart when I returned in 2014. I'm proud to have won at two different times.

Your journey has seemed easy this year. Was that really the case?

- I have indeed experienced a fantastic season. I have accumulated victories, but my retirement in Race 1 at Donington, as a detail, proves that one is never safe from problems. That's why you should never relax your attention and need to accentuate your advantage at any opportunity. However, as a competitor, I would have preferred that my opponents had not encounter mechanical problems so I am able to challenge them to the end on the track.

How do you explain your domination?

- It's basically the result of extended work. During these last four seasons, I accumulated all of the lessons from my work, and refined the preparation of the equipment in order to progress tenth by tenth. I thank my faithful mechanic Jan Jehlik with whom I would like to share this great reward. My engine tuner Vladimir Vachova also contributed to this first European win for VM engines. And I do not regret trusting Russell Anderson regarding the chassis. 

**********

Peter Elkmann : un second titre amplement mérité

Il s’agit en effet de la seconde consécration européenne pour l'Allemand Peter Elkmann. Déjà couronné en 2008, il avait pris un temps ses distances avec la Compétition avant de revenir aux avant-postes de la discipline. Pilote officiel de la marque de moteurs VM, il a changé son fusil d'épaule en s'équipant cette année d'un châssis Anderson. C'est au terme d'une domination incontestable, quatre victoires sur cinq Courses, qu'il a remporté le titre de Champion d'Europe CIK-FIA de Superkart 2017.

Peter, comment avez-vous accueilli votre triomphe de 2017, neuf ans après votre premier titre ?

- J’étais ravi de mon premier titre et je le suis tout autant maintenant. Le temps peut paraitre long entre ces deux couronnes, mais c’est comme si j’avais recommencé le Superkart à mon retour en 2014. Je suis assez fier d’être récompensé à deux périodes différentes.

Votre parcours a semblé facile cette année. Était-ce vraiment le cas pour vous ?

- J'ai en effet vécu une saison fantastique. J'ai accumulé les victoires, mais mon abandon dans la Course 1 à Donington, pour un détail, prouve que l'on est jamais à l'abri d'un contretemps. C'est pour cela qu'il ne faut jamais relâcher son attention et accentuer son avantage en toute occasion. Cependant, en tant que compétiteur, j'aurais préféré que mes adversaires ne rencontrent pas de problèmes mécaniques pour pouvoir les défier jusqu'au bout sur la piste.

Comment expliquez-vous cette domination plus marquée ?

- C’est essentiellement le résultat d'un long travail. Durant ces quatre dernières saisons, j'ai accumulé les enseignements de tous mes roulages et affiné la préparation du matériel pour progresser dixième après dixième. Je remercie mon fidèle mécanicien Jan Jehlik avec qui je tiens à partager cette belle récompense. Mon motoriste Vladimir Vachova a également bien contribué à cette première reconnaissance européenne des moteurs VM. Et je ne regrette pas d'avoir fait confiance à Russell Anderson en ce qui concerne le châssis.  

 © Photo CIK/KSP