2018 FIA Karting Best-Of: Galiffa Kart surfing on success

21.01.2019

Based in Sant'Egidio alla Vibrata in central Italy, the company founded by Gianfranco Galiffa in 1994 crosses the decades with the same passion for racing. For a few years, the KZ2 category with TM Racing engines has been the focus of the tuner Galiffa's talent. The CIK-FIA International Super Cup KZ2 in 2017 with Alex Irlando and the FIA ​​Karting European Championship - KZ2 with Adrien Renaudin this year are the latest major victories for the sorcerer of Abruzzo. The passion and dedication of Galiffa have more and more admirers.

Gianfranco, can you outline the story of Galiffa Kart?

I started as a Driver in the mid-80s before setting up a team based near the Val Vibrata circuit. I ran the big names of motor sport like Ennio Gandolfi, Giorgio Pantano, Edoardo Mortara, Anthony Davidson, Carlo Van Dam... Over time I turned to the preparation of TM Racing engines thanks to my good relationship with its founder Claudio Flenghi. I also have an ongoing collaboration with CRG SpA. I diversified my business by creating my own range of GLine accessories, entirely made in Italy.

What is Galiffa Tuning's favourite area?

Basically, we prepare TM Racing engines for all Italian categories. However, in international competition, we have specialised in KZ2 for a few years. It takes a lot of work at the shop, the test bench and the track. We are a small family business of three people and we are proud of the performance and results of our engines.

Who are your main clients in International Competition?

We work regularly for CRG, Praga and private teams. For three years, we have had a very productive collaboration with CPB Sport and Sodikart. With them we have won several important successes such as the victory for Irlando at Wackersdorf in 2017 or the European title for Renaudin this year. At an FIA Karting event like Genk, we serve 20 drivers, with two or three engines each: it's not a small undertaking!

How do you judge the current state of Karting?

I think Karting is doing pretty well. The racing is tight, the organisation is good and the entries are satisfactory. This standard must be maintained. KZ2 is a very interesting category with great technical challenges. On the other hand, I think that KZ should have a difference other than weight. The equipment or tyres should give it more performance to make it more attractive. I also find that the meetings last too long, it generates too much expense. In my opinion, it would be enough to start testing from Thursday.

How would you like Galiffa Kart to develop in the future?

We currently have good momentum. To maintain this momentum, we need to invest in new machinery and work harder. We are not lacking the passion to meet new challenges!

*********

Galiffa Kart surfe sur le succès

Basée à Sant’Egidio alla Vibrata dans le centre de l’Italie, l’entreprise fondée par Gianfranco Galiffa en 1994 traverse les décennies avec la même passion pour la Compétition. Depuis quelques années, c’est dans la catégorie KZ2 avec des mécaniques TM Racing que s’exprime le talent de préparateur de Galiffa. La Super Coupe Internationale CIK-FIA de KZ2 en 2017 avec Alex Irlando et le Championnat d’Europe FIA Karting – KZ2 avec Adrien Renaudin cette année sont les dernières victoires importantes du sorcier des Abruzzes. La passion et le sérieux de Galiffa ont de plus en plus d’adeptes.

Gianfranco, pouvez-vous retracer l’histoire de Galiffa Kart ?

J’ai commencé comme pilote au milieu des années 80 avant de mettre en place un team de compétition basé à proximité du circuit de Val Vibrata. J’ai fait rouler des grands noms du sport automobile comme Ennio Gandolfi, Giorgio Pantano, Edoardo Mortara, Anthony Davidson, Carlo Van Dam, … Au fil du temps je me suis orienté vers la préparation des moteurs TM Racing à grâce à ma bonne relation avec son créateur Claudio Flenghi. J’entretiens également une collaboration suivie avec CRG SpA. J’ai diversifié mon activité en créant ma propre gamme d’accessoires GLine, entièrement fabriquée en Italie.

Quel est le domaine de prédilection de Galiffa Tuning ?

À la base, nous préparons des moteurs TM Racing pour toutes les catégories italiennes. Cependant, en compétition internationale, nous nous sommes spécialisés depuis quelques années en KZ2. Cela demande beaucoup de travail à l’atelier, au banc d’essais et en piste. Nous sommes une petite entreprise familiale de trois personnes et nous sommes fiers des performances et des résultats de nos moteurs.

Quels sont vos principaux clients en Compétition internationale ?

Nous travaillons régulièrement pour CRG, Praga et des Teams privés. Depuis trois ans, nous avons une très bonne collaboration avec CPB Sport et Sodikart. C’est avec eux que nous avons remporté plusieurs succès importants comme la victoire d’Irlando à Wackersdorf en 2017 ou le titre européen de Renaudin cette année. Sur une épreuve FIA Karting comme celle de Genk, nous servons une vingtaine de pilotes, à raison de deux ou trois moteurs chacun : ce n’est pas une petite affaire !

Comment jugez-vous l’état actuel du Karting ?

Je trouve que le Karting se porte plutôt bien. La Compétition est serrée, les organisations sont bonnes et le plateau est satisfaisant. Il faut conserver ce niveau. La KZ2 est une catégorie très intéressante avec de beaux challenges techniques. Par contre, je pense que la KZ devrait faire la différence autrement que par le poids. Le matériel ou les pneumatiques devraient lui donner davantage de performances pour la rendre plus attractive. D’autre part, je trouve que les meetings durent trop longtemps, cela génère trop de dépenses. Selon moi, il suffirait de commencer le roulage à partir du jeudi.

Comment souhaitez-vous faire évoluer Galiffa Kart dans le futur ?

Nous sommes actuellement dans une bonne dynamique. Pour conserver cet élan, il nous faut investir dans de nouvelles machines et travailler davantage. Ce n’est pas la passion qui nous manque pour relever de nouveaux défis !

© Photo CIK-FIA KSP