Interview: Alessandro Sferrella "I am a perfectionist"

25.10.2019

European Champion in Intercontinental C in 2001, the Italian Alessandro Sferrella had the opportunity to return to the podium in an FIA Karting event at Sarno in 2019, but this time as a team manager alongside Lorenzo Camplese. It was certainly a great reward for this great enthusiast for karting and for engines, now 41 years old.

Tell us about your journey in karting?

I started as a seven-year-old Mini driver in 1986, a long time ago now! I then raced in Junior, but I quickly became interested in 125cc gearbox karts. I ended up winning the ICC European Championship in 2001 driving a Top Kart-Pavesi. I showed perseverance, having finished 2nd in this competition three times! I also won several titles at the national level in Italy and I ended my career in Super ICC with the best drivers in the discipline. I must take this opportunity to thank Olivier Liegeois, my engine builder at the time, who passed on a lot of his knowledge to me. Today, we are still working together!

Have you thought about racing in cars?

No, I was already old and, anyway, karting is my big passion, it's my whole life. As soon as I hung up my helmet, I started working with Lorenzo Camplese.  He lives in the same area as me, near Pescara, and we have become very close. I followed him from year to year and I still support him more than 10 years later with my team SC Performance. The "S" comes from Sferrella and the "C" from Camplese. It must be said that in my private life, Lorenzo's sister, Arianna, became my wife!

Has turning your passion into a professional activity always been your goal?

Yes, I always liked the mechanics of karting. I am a perfectionist, I always try to improve the settings of the equipment. I leave nothing to chance. When I was driving, I was already looking for new technical solutions with my team. That's why I was interested in every part of a kart, including the engine. The seat is also a very important element of a chassis and I ended up creating my own brand to go even further at this level. It's name is Greyhound Racing Seats and the  name was chosen with reference to Ayrton Senna as Greyhound was the model of the DAP chassis he used. Also I started racing with this brand! In 2018, Victor Bernier became Junior World Champion with the VDK Racing team and a Greyhound seat.

In 2019, were you worried about participating in the FIA Karting European Championship - KZ as a private team?

I'm lucky to have Lorenzo Camplese in my team. He is one of the benchmark drivers in the category. Then, for the equipment, I collaborated closely with Tony Kart and Vortex. In the past, I have already had the opportunity to work with these two parts of the OTK group and I know Roberto Robazzi, the head of the factory. He is a very demanding person and I know he is doing everything he can to make his products perform well. Not only for the drivers in the factory team, but for all customers. He has contributed a lot. After that, I bring my personal touch and strong technical abilities.

Did you expect such a good result in Sarno?

Since the beginning of the season, we have often demonstrated our level of performance. I trust Lorenzo. He is fast and he is also a very combative driver, who does not let anything go. Getting pole position gave him confidence.  He loves Sarno, and he already finished 2nd in the CIK-FIA International Super Cup - KZ2 here in 2014. Thanks to his victory in the Final in front of all the official drivers, he managed to become FIA Karting European Vice-Champion - KZ. For a team like SC Performance, it's great. However, KZ is only part of our business. We also win races in KZ2 in Italy at national and regional level.

What are your goals for the future?

Simply to continue to run the SC Performance team and allow all the drivers in our team to obtain the best possible results. And, of course, I wish Lorenzo Camplese all the best at the highest level. 

**********

Interview: Alessandro Sferrella
“Je suis un perfectionniste”

Champion d’Europe Intercontinental C en 2001, l’Italien Alessandro Sferrella a eu l’occasion de renouer avec le podium à Sarno dans une épreuve FIA Karting en 2019, mais cette fois en tant que team manager au côté de Lorenzo Camplese. Ce fut assurément une belle récompense pour ce grand passionné de karting et de mécanique, aujourd’hui âgé de 41 ans.

Racontez-nous votre parcours en karting?

J’ai commencé en tant que pilote à 7 ans dans la catégorie Mini en 1986, il y a bien longtemps maintenant ! J’ai couru ensuite en Junior, mais je me suis rapidement intéressé au kart 125cc à boîte de vitesses. J’ai fini par obtenir le titre de Champion d’Europe ICC en 2001 au volant d’un Top Kart-Pavesi. Je me suis montré persévérant, après avoir terminé trois fois deuxième de cette compétition ! J’ai également gagné plusieurs titres au niveau national en Italie et j’ai fini ma carrière en Super ICC avec les meilleurs pilotes de la discipline. Je profite de l’occasion pour remercier Olivier Liegeois, mon motoriste de l’époque, qui m’a transmis beaucoup de son savoir-faire. Aujourd’hui, nous travaillons toujours ensemble !

Avez-vous songé à courir en automobile?

Non, j’étais déjà âgé et, de toute façon, le karting est ma grande passion, c’est toute ma vie. Dès que j’ai raccroché mon casque, je me suis occupé de Lorenzo Camplese. Il habite dans la même région que moi, près de Pescara, et nous sommes devenus très proches. Je l’ai suivi d’année en année et j’assure toujours son assistance plus de 10 ans plus tard avec mon team SC Performance. Le “S” vient de Sferrella et le “C” de Camplese. Il faut dire que dans ma vie privée, la soeur de Lorenzo, Arianna, est devenue ma femme !

Transformer votre passion en activité professionnelle, cela a-t-il toujours été votre but?

Oui, tout à fait. J’ai toujours aimé la mécanique du karting. Je suis un perfectionniste, je cherche toujours à améliorer les réglages du matériel. Je ne laisse rien au hasard. Quand je roulais, je cherchais déjà à trouver constamment de nouvelles solutions techniques avec mon équipe. C’est pourquoi je me suis intéressé à toutes les parties d’un kart, y compris la motorisation. Le siège est également une partie très importante d’un châssis et j’ai fini par créer ma propre marque pour aller encore plus loin à ce niveau. Elle s’appelle Greyhound Racing Seats. Ce nom a été choisi en référence à Ayrton Senna. Greyhound était le modèle du châssis DAP qu’il utilisait. Et c’est également avec cette marque que j’ai commencé à rouler ! En 2018, Victor Bernier est devenu Champion du Monde Junior avec le team VDK Racing et un siège Greyhound.

En 2019, n’étiez-vous pas inquiet de participer au Championnat d’Europe FIA Karting KZ en tant que team privé?

J’ai la chance d’avoir Lorenzo Camplese dans mon team. Il fait partie des pilotes de référence de la catégorie. Ensuite, pour le matériel, je collabore de manière étroite avec les marques Tony Kart et Vortex. Par le passé, j’ai déjà eu l’occasion de travailler avec ces deux entités du groupe OTK. Je connais bien Roberto Robazzi, le responsable de l’usine. C’est quelqu’un de très exigeant et je sais qu’il se donne à fond pour que ses produits soient performants. Pas seulement pour les pilotes du team officiel, mais aussi pour tous ses clients. Il m’a apporté beaucoup. Après, j’apporte ma touche personnelle et une très forte implication technique.

Vous attendiez-vous à un tel résultat à Sarno?

Depuis le début de la saison, nous avons souvent démontré notre niveau de performance. J’ai confiance en Lorenzo. Il est rapide et c’est aussi un pilote très combatif, qui ne lâche rien. L’obtention de la pole position l’a mis en confiance. Il adore Sarno, c’est déjà ici qu’il a terminé 2e de la Super Coupe Internationale KZ2 de la CIK-FIA en 2014. Grâce à sa victoire en finale devant tous les pilotes officiels, il a réussi à se classer vice-champion d’Europe FIA Karting KZ. Pour un team comme SC Performance, c’est formidable. Toutefois, le KZ n’est qu’une partie de notre activité. Nous gagnons également des courses en KZ2 en Italie sur le plan national et régional.

Quels sont vos objectifs pour le futur?

Tout simplement continuer à faire vivre le team SC Performance et permettre à tous les pilotes évoluant sous notre structure de décrocher les meilleurs résultats possibles. Et, bien sûr, je souhaite le meilleur à Lorenzo Camplese au plus haut niveau.

© Photo FIA Karting / KSP