Martin Hines, from “Zip Young Gun” to “Old Gun”, and now “For Ever Gun”

31.08.2011

Martin Hines was an extraordinary character, a highly skilled Driver who was also an entrepreneur, a talent scout and a promoter of Karting. We can safely assert that the charismatic Briton was a living Karting legend, whose aura was recognised throughout the world. In his home land, Great Britain, he was Karting’s ambassador par excellence, capable of carrying the image of our sport up to the biggest media via his promotional operations, his support for young promising Drivers and his own results as a Driver. Martin was – rightly –rather proud to claim an international Driver’s career which spanned five decades. At the end of the 1960’s, accompanied by his father Mark, he took part in the European Karting Championships with the national British team; in 2002, i.e. 30+ years later, he landed his fifth CIK-FIA European Superkart Champion title. And in the meantime he was crowned Superkart (then known as “Formula E”) World Champion three times with chassis of his own make, Zip Kart.

To Martin Hines we owe the resounding importation of the first Bridgestone tyres into Europe at the end of the 70’s and the creation of the Zip Young Guns team, a racing structure which has enabled many penniless talents to make a name for themselves: the most famous of these prodigies sponsored by Martin Hines when they started are Lewis Hamilton, David Coulthard, Anthony Davidson, Gary Paffett, Jason Plato and, more recently, Jake Dennis, who won the 2010 edition of a “U18” World Championship of which Hines was adamant to praise the concept and quality.

Martin passed away as a result of a second cancer (he had already overcome one about ten years ago) at the age of 64 on 28 August 2011. As well as entering his young recruits under the “Young Guns” banner, Martin Hines himself ran at 54, the year of his return to the European Superkart Championship in 2002, with the phrase “Old Gun” on the visor of his helmet. His close relations can keep this helmet as an emblem and put a new sticker on it: “For Ever Gun”.

* * * * * * * * * * * * *

De « Zip Young Gun » à « Old Gun », Martin Hines devient « For Ever Gun

»Martin Hines était un personnage hors du commun, à la fois Pilote émérite, entrepreneur, découvreur de talents et promoteur du Karting. Il n’est pas exagéré d’affirmer que le charismatique Britannique était une légende vivante du Karting, dont l’aura était mondiale. Dans son pays d’origine, la Grande-Bretagne, il était l’ambassadeur par excellence du Karting, capable de porter l’image du sport jusque dans les plus grands médias, par ses opérations de promotion, par son soutien aux jeunes Pilotes prometteurs et par ses propres résultats en tant que Pilote. Martin était plutôt fier – à raison – de revendiquer une carrière de Pilote international qui a couvert cinq décennies. À la fin des années 1960, accompagné de son père Mark, il disputait les Championnats d’Europe de Karting au sein de l’équipe nationale britannique ; en 2002, donc plus de 30 ans plus tard, il remportait son cinquième titre de Champion d’Europe CIK-FIA de Superkart. Et entre-temps il fut sacré Champion du Monde de Superkart (on parlait alors de « Formule E ») à trois reprises, sur des châssis de sa propre marque, Zip Kart.

On doit à Martin Hines l’importation fracassante en Europe des premiers pneus Bridgestone à la fin des années 70 et la création de l’équipe Zip Young Guns, une structure de course qui a permis à de nombreux talents sans fortune personnelle ou familiale de se faire un nom : les plus célèbres de ces prodiges parrainés à leurs débuts par Martin Hines sont Lewis Hamilton, David Coulthard, Anthony Davidson, Gary Paffett, Jason Plato et, plus récemment, Jake Dennis, vainqueur de l’édition 2010 d’un Championnat du Monde « M18 » dont Hines aimait à vanter le concept et les mérites.

Martin s’est éteint des suites d’un second cancer (il en avait vaincu un premier il y a une dizaine d’années) à l’âge de 64 ans ce 28 août 2011. Tandis que Martin Hines faisait courir ses jeunes recrues sous la bannière « Young Guns » (ou jeunes loups), il roulait lui-même, l’année de son retour en Championnat d’Europe de Superkart en 2002 à l’âge de 54 ans, avec le slogan « Old Gun » (ou vieux briscard) inscrit sur la visière de son casque aux couleurs vives. Ce casque, ses proches peuvent le conserver comme emblème et y appliquer un nouvel autocollant : « For Ever Gun » (ou briscard éternel).