Suzuka: A thrilling four-way battle for the KF1 World Championship title

11.11.2011

The waiting is over, the outstanding judicial decision has been made, the drivers are here, free practice has commenced: all that remains to find out who will be crowned 2011 CIK-FIA World Champion... is the racing!

Whoever wins, history will be made this weekend. The famous Suzuka Circuit in Japan has hosted Asia-Pacific championships and World Cups, but this is its first ever World Championship event and only the second such on the continent of Asia following Macau, China in 2009. 

The kart circuit is one of the best in the world and is situated within the F1 Circuit campus and lies immediately adjacent to the famous Under/Over Crossover.

Coming to this final event, there are 4 drivers who still have the chance to become World Champion. Third and fourth placed Tony Kart Racing Team Drivers Flavio Camponeschi and Ignacio D’Agosto (both Tony Kart- Vortex) need to score close to maximum points in 3 of the 4 races whilst their rivals must all have a disastrous weekend if one of these Italians is to win the title.

But both defending World Champion, Dutchman Nyck de Vries (Zanardi-Parilla) and Britain’s Alex Albon (Intrepid-TM) have the biggest prize in world karting within their grasp. De Vries enjoys an 18 point lead over Albon in the championship standings, but with 75 points available over the weekend, the championship is likely to go right down to the last day of the 2011 World Championship season.

Nyck de Vries was asked how he felt coming into the championship weekend. ‘Good Question’ was his first response.I don’t really know’ but then added ‘you see, it is not just a world championship decider but it will be my last race in karting. Also it is not just a battle against Alex and Flavio and Ignacio, how good are these unknown Japanese drivers. They all have plenty of experience around this circuit. I can believe that one of them at least could be right up at the front. Also this is a great racing track and I think the races will all be competitive’.

Alex Albon was quite positive. ‘The track is really, really nice and one of my favourites. We feel confident. Obviously with a big margin in favour of Nyck, it’s going to be difficult but this is racing and anything can happen. I will certainly give it my best shot’.

Flavio Campaneschi explained ‘I have not given up all hope but it will be very difficult for me to win. I have to hope that both Nyck and Alex do very badly. Also I like Suzuka circuit and 2 years ago had one of my best races here.

Ignacio d’Agosto was clear in his thinking. ‘I have nothing to lose. Mathematically I can win the world championship but this is not realistic. I could come 3rd perhaps.  I like this track and have had good results here in the past, so I hope to enjoy the Event’.

Supporting the World Championship event is a one-off Asia-Pacific Championship for KF2. In both classes, the regular front runners from Europe will be joined on track by several Japanese drivers, all with plenty of experience racing around the Suzuka Circuit.

Tanart Sathienthirakul (Tony Kart-TM), the Thai driver based in Ireland this season, is one of the most motivated drivers in the KF2 class. ‘I am still angry to have lost the European Championship’ he said with feeling. ‘So I have to win this instead. I think I can win, for sure, but this is a very difficult track and very twisty – but it’s good to be back in Japan’.   

Qualifying Practice is on Saturday morning with the first 2 KF1World Championship races in the afternoon. The KF2 Qualifying Heats commence in the late morning. The Event comes to its climax on Sunday when both championships will be decided.

So will the races be dominated by the European based ‘Big Name’ drivers, or will one (or more) of the less well known Japanese drivers spring a surprise? We will soon know.

* * * * * * * * * * * *

Suzuka : Dans les starting blocks…

Ca y est, l’attente est passée, la décision de la Cour d’Appel Internationale a été rendue, les Pilotes sont là, les premiers essais ont débuté : reste à savoir qui sera déclaré Champion du Monde au bout de ce week-end de course !

Quel que soit le vainqueur, une page d’histoire sera écrite ce week-end. Le célèbre circuit de Suzuka a jadis accueilli moult Championnats d’Asie-Pacifique et Coupes du Monde, mais pour la première fois, il est l’hôte d’une épreuve du Championnat du Monde et pour la seconde fois seulement en 48 éditions, le « Mondial » se disputera en terres asiatiques. 

La piste de Karting de Suzuka est l’une des meilleures au monde et a été construite à proximité immédiate de la piste automobile qui reçoit le Grand-Prix de Formule 1 du Japon.

À l’aube de ce cinquième et ultime round, quatre Pilotes peuvent encore, arithmétiquement, prétendre devenir Champion du Monde. Classés troisième et quatrième, les Pilotes du Tony Kart Racing Team, Flavio Camponeschi and Ignacio D’Agosto, se savent obligés de marquer le maximum possible de points dans trois des quatre courses au menu, tout en espérant que leurs deux autres rivaux s’effondrent complètement.

Le titre suprème est davantage à portée de mains du Champion sortant, le Néerlandais Nyck de Vries (Zanardi-Parilla) et du Britannique Alex Albon (Intrepid-TM). De Vries bénéficie d’une avance de 18 points au classement intermédiaire du championnat, mais 75 points restent à distribuer. Dans ces circonstances, il est vraisemblable qu’il faudra attendre dimanche soir, et non samedi soir (les deux premières courses « à points » auront lieu ce samedi) pour connaître le nom du Champion du Monde 2011 de KF1. 

Il a été demandé à Nyck de Vries comment il se sentait et abordait ce week-end crucial. “Bonne question”, a-t-il d’abord répondu, avant de poursuivre : “Je ne sais pas vraiment. Ce qui est sûr, c’est que cette course n’est pas que la course décisive pour l’attribution du titre, ce sera aussi ma dernière participation en Karting. Ce ne sera pas non plus qu’une lutte face à Alex, Flavio et Ignazio, car il faudra compter avec les pilotes japonais. Tous ont une très grande expérience de ce circuit. On peut s’attendre à ce que l’un d’eux au moins se hisse en haut de la hiérarchie. Ce circuit de Suzuka est extraordinaire et il produira à coup sûr des courses très disputées. »

Alex Albon apparaît plutôt serein. « Le circuit est vraiment magnifique et j’en ai déjà fait l’un de mes préférés ! Nous sommes confiants. Ce sera évidemment difficile, surtout que Nyck dispose d’une bonne longueur d’avance, mais c’est la course et tout peut arriver. Sûr que je donnerai le maximum.»

Quant à Flavio Campaneschi, il expliquait : “Je n’ai pas perdu tout espoir, mais il est évident qu’il sera très difficile pour moi de l’emporter. Il me faut en plus espérer que Nyck et Alex auront un week-end ‘’sans’’. J’adore cette piste de Suzuka et il y a deux ans, j’y ai couru l’une de mes meilleures courses. »

Ignacio d’Agosto a les idées claires. « Je n’ai rien à perdre. Mathématiquement, je peux encore l’emporter, mais ce n’est pas réaliste. Je peux plutôt espérer terminer troisième. J’aime ce circuit. Il m’a bien réussi dans le passé et j’espère encore prendre beaucoup de plaisir cette fois. »

En complément du Championnat du Monde de KF1, Suzuka reçoit aussi l’unique épreuve du Championnat d’Asie-Pacifique CIK-FIA de KF2. Comme en KF1, quelques-unes des grandes pointures européennes vont devoir affronter une participation locale relevée, pour laquelle le circuit n’a plus de secret.

Tanart Sathienthirakul (Tony Kart-TM), ce Thaïlandais qui court sous licence irlandaise, est l’un des Pilotes plus déterminés en KF2. « Avoir perdu le titre européen me reste toujours en travers de la gorge » expliquait-il. « Je veux donc l’emporter ici.  Je pense pouvoir gagner, mais c’est un circuit qui est difficile à appréhender. En tout cas, c’est bon de revenir au Japon. »

Les Essais Qualificatifs des deux catégories auront lieu ce samedi matin (à suivre en direct sur www.cikfia.com) et dès l’après-midi, se disputeront deux des quatre courses du Championnat du Monde. L’épreuve atteindra son apogée dimanche après-midi, avec la désignation des deux Champions, du Monde d’une part, d’Asie-Pacifique d’autre part.

Les Européens garderont-ils la main sur l’épreuve ou les pilotes Japonais créeront-ils la surprise ? Réponse bientôt…