2015 CIK-FIA Best-Of: CIK-FIA European KZ2 Championship

09.03.2016

A much anticipated title for Johansson

Faithful to the Energy Corse team, the Swede Joel Johansson waited 25 years to finally win the CIK-FIA European KZ2 Championship that had eluded him in 2011 and 2013. Dividing his time between professional activity outside of karting and management of a team in Sweden, Joel is determined to continue his career as a Driver for as long as possible.

Joel, was 2015 your best season?

Yes definitely! Finally wining the CIK-FIA European KZ2 Championship after coming close twice is a great satisfaction, as you can imagine! For once, nothing was in my way, the equipment was the best and I was able to get the title I have long coveted. Finishing 2nd in the CIK-FIA International Super Cup in KZ2  was also fantastic, especially after starting with a disappointing time during Qualifying Practice, only 47th out of 96 participants. I was able to win Prefinal 1 on a slippery track and take the second step of the podium. No matter what, you should never give up!

Can you tell us about the Final at Genk where everything was decided?

The track was tricky and I did not take any risks to maintain a place at the front on the starting grid. There I really gave everything to reach the podium. I knew that both Drivers ahead of me could not be champion, but I had to watch what was going on behind. The strategy implemented with the team worked perfectly and competitiveness of the equipment was impeccable! It is a great satisfaction for me, having failed to take the title by a point in 2013.

How do you see the future?

After winning the title of KZ2 European Champion, one can only think of moving to the next level and facing the leaders in the KZ category, where most are professionals with a long record. Of course, this is now my goal, but we must also succeed in establishing such a programme. Anyway, kart racing is my life and I'm not about to stop!

********

Championnat d'Europe CIK-FIA de KZ2

Un titre attendu pour Johansson

Fidèle à l'équipe Energy Corse, le Suédois Joel Johansson a attendu ses 25 ans pour décrocher enfin le titre de Champion d'Europe CIK-FIA de KZ2 qui lui avait échappé de peu en 2011 et 2013. Partageant son temps entre une activité professionnelle en dehors du karting et le management d'un team en Suède, Joel est bien décidé à poursuivre le plus longtemps possible sa carrière de Pilote.

Joel, 2015 est-elle votre plus belle saison ?

Oui certainement ! Remporter enfin le Championnat d'Europe CIK-FIA de KZ2 après être passé tout près à deux reprises est une très grande satisfaction, vous pouvez l'imaginer ! Pour une fois, rien ne s'est mis en travers de ma route, le matériel était au top et j'ai pu obtenir le titre que je convoitais depuis longtemps. Terminer second de la Super Coupe Internationale KZ2 de la CIK-FIA était également fantastique, surtout après avoir commencé par un temps décevant lors des Essais Qualificatifs, 47e seulement sur 96 participants. J'ai pu remporter la Préfinale 1 sur une piste glissante et accéder à la 2e marche du podium. Comme quoi, il ne faut jamais baisser les bras !

Pouvez-vous nous raconter la Finale de Genk où tout s'est joué ?

La piste était piégeuse et je n'ai pas pris de risque pour conserver une place aux avant-postes sur la grille de départ. Là, j'ai vraiment tout donné pour monter sur le podium. Je savais que les deux pilotes placés devant moi ne pouvaient pas être champions, mais je devais surveiller ce qui se passait derrière. La stratégie mise en place avec l'équipe a parfaitement fonctionné et la compétitivité du matériel fut irréprochable ! C'est une grande satisfaction pour moi, après avoir échoué à un petit point du titre en 2013.

Qu'envisagez-vous pour l'avenir ?

Quand on a été consacré Champion d'Europe en KZ2, on ne peut que penser à franchir l'étape supérieure et affronter les ténors de la catégorie KZ, pour la plupart des professionnels au palmarès étoffé. Bien sûr, c'est désormais mon objectif, mais il faut encore réussir à mettre sur pied un tel programme. De toute façon, la Compétition Karting est ma vie et je ne suis pas près d'arrêter !

© Photos CIK/KSP