2015 CIK-FIA Best-Of: Kout: crowning of a talented and personable Driver

10.03.2016

The first European crown won by the Czech Adam Kout, the factory Driver of the MS Kart brand, appears to be well deserved in terms of his performance over many seasons. Last year the fight was already very tight, and Kout was beaten at the last moment by Emmanuel Vinuales. The victory of this friendly smiling Driver thrilled the whole paddock, including his rival Peter Elkmann.

The Final seemed to be a compromise at Assen: difficulties in Race 1 and a missed start in Race 2, an incredible scenario?

- Yes, what a relief especially after the start of the race! Already the gearbox let me down on Saturday. We feared a more serious problem. Fortunately, this did not change the Championship as we had a joker to play due to the dropped scores. I don't know what happened with the clutch at the start of the last race, but it was a bad start. My set-up was perfect, so I launched a strong attack, and voila!

You have finally taken the title, what was your first reaction?

- This was my goal, but we were so close with Peter all year ... except maybe during this weekend where everything did not go as planned. What a relief and especially what a joy, for the whole team. I thank them all, Milan Šimák, Milena Vachtfeitlová, my mechanics, my competitors ... everyone was very moved!

Was it a dream season in the end?

- As we won in the end, of course! Especially since as it was a hard, constant fight. The award has more flavor, but at the time, the stress was significant. I remind you that I won at Le Mans on Sunday after hitting the wall on overtaking at the very end of the race. What a fright, I probably would not have done one more lap. At Assen I knew I was fast but then to find myself 7th on the first lap! Otherwise we worked constantly and effectively on the new brakes, seeking the best balance for the chassis. This has indeed been a memorable season!

********

Kout : couronnement d'un Pilote talentueux et sympathique

La première couronne européenne conquise par le Tchèque Adam Kout, Pilote officiel de la marque MS Kart, parait largement méritée en regard de ses performances depuis plusieurs saisons. L’an passé la lutte avait déjà été très serrée, Kout ayant été battu in extremis par Emmanuel Vinuales. La victoire de ce garçon sympathique et souriant a ravi tout le paddock, y compris son rival Peter Elkmann. 

Le final à Assen semblait bien compromis : difficultés en course 1 et départ raté en course 2, un scénario incroyable ?

- Oui, quel soulagement  surtout après ce début de course ! Déjà la boite de vitesses me lâchait samedi. Nous avons craint un problème plus grave. Heureusement, cela ne changeait rien au Championnat puisque nous avions un joker grâce au décompte. Je ne sais pas ce qui s’est passé avec l’embrayage au départ de la dernière Course, mais c’était mal engagé. Mon set-up était parfait, alors j’ai sorti la grosse attaque, et voilà !

Le titre enfin acquis, quel a été votre premier sentiment ? 

- C’était mon but, mais nous avons été si proches avec Peter toute l’année… excepté peut-être au cours de ce week-end où tout ne s’est pas passé comme prévu. Quelle délivrance, et surtout quelle joie. Pour toute l’équipe. Je les remercie tous, Milan Šimák, Milena Vachtfeitlová, les mécaniciens, mes adversaires…tout le monde était très ému !

Finalement c’est une saison de rêve ?

- Présentée ainsi avec la victoire finale, évidemment ! D’autant que ce fut un duel acharné et permanent. La récompense n'en a que plus de saveur, mais sur le moment, le stress était important. Je vous rappelle que j’ai gagné au Mans le dimanche après avoir tapé le mur en doublant un attardé en fin de course. Quelle frayeur, je n’aurai probablement pas pu faire un tour de plus. Et à Assen, je me savais rapide mais de là à me retrouver 7e au 1er passage ! Sinon nous avons travaillé régulièrement et efficacement, sur de nouveaux freins, en recherchant le meilleur équilibre pour le châssis. C'est en effet une saison mémorable !  

© Photo CIK/KSP/MediaSuperkart