2015 CIK-FIA Best-Of: Vortex, a winning machine

10.02.2016

Five major titles were added to the fantastic record of Vortex engines in 2015, an OTK Group company: World Champion and European in KF-Junior (Logan Sargeant and Christian Lundgaard), World Champion in KF (Karol Basz ), European Champion in KZ (Flavio Camponeschi) and winner of the International Super Cup for KZ2 (Thomas Laurent).

"For Vortex, it's a constant challenge to remain at the highest level, regardless of the category to which our brand is committed," said Roberto Robazzi, the Chairman of OTK group. "The Research and Development department is working hard to achieve the best ratio between maximum performance and reliability. Each homologation period represents a new challenge for Vortex."

Success on all fronts

Year after year, many teams and independent drivers rely on Vortex. "This season, our official teams have won numerous successes and titles, but one of our prides its that it is clear that Vortex enables many other teams to win," adds Roberto Robazzi. "RFM has again won the World KF-Junior Championship. Ward Racing has won the European Championship in KF-Junior. The Cédric Sport team dominated the Final of the International Super Cup in KZ2. This is clearly a demonstration of the quality and competitiveness of our products."

New engine, new challenge

In early 2015, Vortex celebrated its 20th anniversary since the first homologation of engines in Junior Intercontinental A and Formula A with the CIK-FIA. "Actually, the factory was established in 1994. Today it employs 30 people and its area is about 2000m2. We are located in Pavia, south of Milan, while the other OTK Group factory, which produces the Tony Kart, Kosmic, FA Kart, Exprit and Redspeed chassis, is based in Prevalle, near Brescia."

10 different models now emerge from the engine production lines, with some variations depending on the version. New benchmarks will appear on January 1st, when the OK and OK-Junior engines come into force. "We are very excited to meet this challenge. These engines do not represent a revolution, but rather a modern version of a product that has contributed significantly to the greatest pages in the history of karting. They will be simpler to operate and will help reduce purchase and maintenance costs. We hope that new national championships will be reborn with this type of engine. "

For Vortex, customer satisfaction and victory are perpetual goals ...

******

Vortex, une machine à gagner

Cinq titres majeurs sont venus s'ajouter en 2015 au fantastique palmarès du motoriste Vortex, une société du groupe OTK: Champion du Monde et d'Europe de KF-Junior (Logan Sargeant et Christian Lundgaard), Champion du Monde de KF (Karol Basz), Champion d'Europe de KZ (Flavio Camponeschi) et vainqueur de la Super Coupe Internationale de KZ2 (Thomas Laurent).

« Pour Vortex, c'est un challenge permanent de rester au plus haut niveau, quelle que soit la catégorie dans laquelle notre marque est engagée », précise Roberto Robazzi, Président du groupe OTK. « Le département Recherche et Développement travaille sans relâche pour obtenir le meilleur rapport entre la performance maximum et la fiabilité. Chaque période d'homologation représente un nouveau défi pour Vortex. »

Des succès sur tous les fronts

Année après année, un grand nombre de teams et pilotes privés font confiance à Vortex. « Cette saison encore, nos équipes officielles ont remporté de nombreux succès et titres, mais l'une de nos fiertés est de constater que Vortex permet à bien d'autres teams de gagner », ajoute Roberto Robazzi. « RFM s’est de nouveau imposé au Champion du Monde de KF-Junior. Ward Racing s'est adjugé le Championnat d'Europe de KF-Junior. Et le team Cédric Sport a dominé la finale de la Super Coupe Internationale de KZ2. C'est clairement une démonstration de la qualité et de la compétitivité de nos produits. »

Nouvelle motorisation, nouveau challenge

Début 2015, Vortex a fêté son 20e anniversaire depuis la première homologation des moteurs Junior, Intercontinental A et Formule A à la CIK-FIA. « Plus exactement, l'usine a été créée en 1994. Aujourd'hui, elle emploie 30 personnes et sa superficie représente environ 2000 m2. Nous sommes situés à Pavia, au sud de Milan, tandis que l'autre usine du groupe OTK, où sont produits les châssis Tony Kart, Kosmic, FA Kart, Exprit et Redspeed, est implantée à Prevalle, près de Brescia. »

10 modèles différents de moteur sortent actuellement des chaînes de fabrication, avec quelques variantes suivant les versions. De nouvelles références vont apparaître au 1er janvier, avec l'entrée en vigueur des motorisations OK et OK-Junior. « Nous sommes très excités à l'idée de relever ce challenge. Ces moteurs ne représenteront pas tout à fait une révolution, mais plutôt une version moderne d'un produit qui a largement contribué à écrire les plus grandes pages de l'histoire du karting. Ils seront plus simples à faire fonctionner et vont permettre de réduire les coûts d'achat et d'entretien. Nous espérons que de nouveaux championnats nationaux verront le jour avec ce type de motorisation. »

Pour Vortex, la satisfaction de ses clients et la victoire seront encore de perpétuels objectifs...