2015 CIK-FIA Best-Of: Ward Racing, performance and warmth

05.02.2016

The Swedish team Ward Racing has occupied a growing place in international Competition for several years. They won the 2015 CIK-FIA European KF-Junior Championship while enabling numerous other team members to do well in KF and KF-Junior. For example, 20 Drivers wore the colors of Ward Racing at the World Championship at La Conca, a record at this level. In this interview, Joakim Ward describes his approach to racing.

First of all, congratulations for the European title in Junior!

- The whole team feels great pride in being crowned for the first time internationally by the CIK. Christian Lundgaard has performed well with us, I think he has matured and he is now able to intelligently manage his races and use his speed wisely.

Can you enlighten us on how you run your team?

- As a former Driver and passionate enthusiast, I made sure of developing a professional venture in karting and created my company in 1991. The racing team is only part of our work. We also manage the import of Tony Kart and Vortex products in Sweden, as well as Vega and LeCont tyres. As for racing, we use the Tony Kart chassis and Vortex engines, but we do all the preparation and development ourselves. This lets us know where we are and allows us to react internally when the results do not match our expectations. For the constitution of the team, we try to surround ourselves with good people, both technically and personally speaking.

What creates the harmonious atmosphere which seems to reign at Ward?

- As I said, the human aspect is very important to us. Even if it takes a lot of effort, racing should be fun. The mechanics are free to make their own decisions and then we can see if their choices were effective. The Drivers are there to succeed, of course, but they must also be able to learn and develop their capabilities. We attach great importance to testing, which is all the more crucial as Drivers spend less time in karting today.

How do you see the future?

- I was not necessarily for the replacement of the KF engines, but as OK engines are coming, the rules should be fixed for a long period. The success of the KZ2 category owes much to the stability of the regulations. I hope it will be the same for OK.

It is good that section 2.3.5 was deleted. The younger Driver entries will be strengthened and that is how we can strengthen the basis of karting.

The opening of the F4 type cars to 14 or 15-years-olds was not a good decision. Not only has karting lost many drivers, they take risks driving cars too fast for their age. In addition, many are discouraged after one or two seasons.

That said, I have no complaints. Karting is going well at the moment in Sweden, thanks to strong interest in Minikart. The prospects are quite good in this area and our race team is doing well too, so we are happy!

******

Ward Racing, performance et chaleur humaine

Le team suédois Ward Racing occupe une place grandissante dans la Compétition internationale depuis plusieurs années. Il a remporté en 2015 le Championnat d'Europe CIK-FIA de KF-Junior tout en permettant à ses nombreux autres membres de bien figurer en KF et KF-Junior. À titre d'exemple, c'est une vingtaine de Pilotes qui portait les couleurs de Ward Racing lors du Championnat du Monde de La Conca, un chiffre record à ce niveau. Au cours de cet entretien, Joakim Ward développe son approche de la course.

Tout d'abord, félicitations pour le titre européen en Junior !

- C'est une grande fierté pour toute l'équipe d'être couronnée pour la première fois à l'international en CIK. Christian Lundgaard a réalisé un beau parcours avec nous, je pense qu'il a bien mûri et qu'il est maintenant capable de gérer intelligemment ses courses et d'utiliser à bon escient sa rapidité.

Pouvez-vous nous éclairer sur le fonctionnement de votre team ?

- En tant que passionné et ancien pilote, j'ai fait en sorte de développer une activité professionnelle dans le karting en créant ma société en 1991. Le team compétition ne représente qu'une partie de notre travail. Nous gérons par ailleurs l'importation des produits Tony Kart et Vortex en Suède, ainsi que des pneumatiques Vega et LeCont. En ce qui concerne la course, nous utilisons des châssis Tony Kart et des moteurs Vortex, mais effectuons toute la préparation et la mise au point par nous-mêmes. Cela nous permet de savoir où nous en sommes et de pouvoir réagir en interne quand les résultats ne correspondent pas à nos attentes. Pour la constitution de l'équipe, nous essayons de nous entourer des bonnes personnes, aussi bien techniquement qu'humainement parlant.

À quoi tient l'ambiance harmonieuse qui semble régner chez Ward ?

- Comme je le disais, l'aspect humain est très important chez nous. Même s'il faut fournir beaucoup d'efforts, la compétition doit rester un plaisir. Les mécaniciens sont libres de prendre leurs propres décisions et nous voyions ensuite si leurs choix étaient efficaces. Les pilotes sont là pour réussir bien sûr, mais ils doivent aussi pouvoir apprendre et se développer selon les capacités. Nous attachons beaucoup d'importance à la formation, ce qui est d'autant plus crucial que les pilotes restent moins longtemps en karting de nos jours.

Comment envisagez-vous l'avenir ?

- Je n'étais pas forcément pour le remplacement des moteurs KF, mais puisque les moteurs OK arrivent, il faudrait que les règles soient figées pour une longue période. La réussite de la catégorie KZ2 doit beaucoup à la stabilité des règlements. J'espère qu'il en sera de même pour les OK.

C'est une bonne chose que l'article 2.3.5 ait été supprimé. Les plateaux des jeunes pilotes vont se renforcer et c'est comme cela que nous pourrons renforcer la base du karting.

L'ouverture de la monoplace type F4 à partir de 14 ou 15 ans n'a pas été une bonne décision. Outre que le karting a perdu beaucoup de pilotes, ceux-ci prennent des risques très tôt au volant de voitures trop rapides pour leur âge. De plus, ils sont nombreux à se décourager au bout d'une ou deux saisons.

 

Cela dit, je n'ai pas à me plaindre. Le karting va bien en ce moment en Suède, grâce à une offre variée en Minikart. Les perspectives sont plutôt bonnes dans ce domaine et notre team de course se porte bien aussi, alors profitons !