2016 CIK-FIA Best-Of: Antonio Giovinazzi "Karting has played a decisive role in my career."

10.01.2017

Since his beginnings in karting from the age of 7, Antonio Giovinazzi has managed to win in every category he has raced in. The quick and talented Italian flourished in teams like Top Kart and PCR, with whom he soon became a leader at the highest international level. His involvement and success in KF-Junior, and in the elite of KF, gave him a lot of maturity. In Formula 3 his talent has literally come to light. A Vice European Champion and winner of the Masters of Zandvoort, Antonio Giovinazzi proved impressive in GP2, second of the 2016 championship at the age of 23, in his first year in the waiting room of Formula 1.

Where does your passion for motorsport come from?

- It all started when my father gave me my first kart. I was not even 4 years old! We were going to drive every weekend at the track, I had a lot of fun. I was very happy when I was able to take part in my first race at the age of 7 years.

What are your best results and your best memories of karting?

- My victory in the 2006 60 Mini National Trophy remains a highlight because it was my first big result at this level. I also have a wonderful memory of my success in KF in the WSK Master Series 2010 as it allowed me to be integrated into the PCR team as official driver. We had a very good season in 2011, with the key being a 3rd place at the CIK-FIA World Cup in KF.

How was your transition to cars made?

- The meeting with the Gelael family during my last year in karting was a key moment. I have benefited from the valuable assistance of KFC Indonesia. I started racing in Asia and I won the "Formula Pilota China". I can't thank him enough for the support he gave me up to the GP2 title won in 2016. I am not forgetting my family who have supported me all these years.

What are your current projects?

- Many young drivers have the ambition to one day race in Formula 1. It is also mine and I will continue to give everything to achieve this goal. However, we must not forget that the most important thing is to become a real professional Driver.

Now that you are in cars, what do you think you have gained from karting?

- It is undoubtedly the best discipline for training a Driver. Almost all great champions started with karting, it is not random. We learn so much, especially to fight continually on track to be the best, and to develop a methodology to solve set-up problems.

***********

Antonio Giovinazzi : “Le Karting a joué un rôle décisif dans ma carrière.”

Depuis ses débuts en Karting dès l'âge de 7 ans, Antonio Giovinazzi a toujours réussi à gagner dans chacune des catégories dans lesquelles il s'est investi. Le rapide et talentueux Italien s'est épanoui dans des équipes à taille humaine comme Top Kart puis PCR, chez qui il est vite devenu un leader au plus haut niveau international. Son implication et ses succès en KF-Junior, puis dans l'élite du KF lui ont apporté beaucoup de maturité. C'est en Formule 3 que son talent a littéralement éclaté au grand jour. Vice-Champion d'Europe et vainqueur des Masters de Zandvoort, Antonio Giovinazzi s'est montré impressionnant en GP2 Series en terminant second du Championnat en 2016 à 23 ans, dès sa première année dans l'antichambre de la Formule 1.

D'où vient votre passion pour le sport automobile?

- Tout a commencé quand mon père m'a offert mon premier kart. Je n'avais même pas 4 ans ! Nous allions rouler chaque week-end sur les circuits, je m'amusais beaucoup. J'étais très content quand j'ai pu participer à ma première course à l'âge de 7 ans.

Quels sont vos meilleurs résultats et vos meilleurs souvenirs de karting?

- Ma victoire au Trophée National en 60 Mini en 2006 reste un moment fort, car il s'agissait de mon premier grand résultat à ce niveau. Je garde également un merveilleux souvenir de mon succès en KF à la WSK Master Series 2010 puisqu'il m'a permis d'être intégré à l'équipe PCR en tant que pilote officiel. Nous avons réalisé une très bonne saison en 2011, avec à la clé une troisième place à la Coupe du Monde CIK-FIA de KF.

Comment s'est effectué votre passage en automobile ?

- La rencontre avec la famille Gelael lors de ma dernière année en Karting fut un moment clé. J'ai pu bénéficier de l'aide précieuse de KFC Indonésie. Je suis parti courir en Asie et j'ai remporté la “Formula Pilota China”. Je ne les remercierai jamais assez pour le soutien qu'il m'ont apporté, jusqu'à ce titre GP2 acquis en 2016. Je n'oublie pas non plus ma famille qui m'a toujours épaulé durant toutes ces années.

Quels sont vos projets actuels ?

- Beaucoup de jeunes pilotes ont l'ambition d'accéder un jour à la Formule 1. C'est aussi la mienne et je vais continuer de tout donner pour atteindre cet objectif. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que le plus important est de devenir un vrai pilote professionnel.

Maintenant que vous êtes en automobile, mesurez-vous ce que vous a apporté le karting ?

- C'est incontestablement la meilleure discipline pour la formation d'un pilote. Quasiment tous les grands champions ont débuté par le karting, ce n'est pas hasard. On y apprend tant de choses, surtout à se battre continuellement sur la piste pour être le meilleur et à acquérir une méthodologie pour résoudre les problèmes de réglages.

© Photo CIK/KSP