2016 CIK-FIA Best-Of: Ardigo: the great professional of Karting

03.02.2017

 

A triple World Champion, Marco Ardigo is considered to be one of the best current professional drivers with his race-winning qualities, and also his talents in fine tuning. He can be considered an important element of the technical and sporting success of the prestigious Tony Kart. He earned his fifth title of European Champion this year by winning the KZ category over three Competitions with the last at Genk (BEL).

What was the KZ competition like this year?

- The KZ races are always very tight between the big teams and the best drivers in the world. The competition was even harder this season. This is what creates the interest and beauty of this category. All of the engine manufacturers have worked well for the new homologation, which came into force on 1st January. I must say that the new Vortex RKZ proved particularly effective against very tough opposition.

How did 2016 European Championship go?

- We met various conditions and had to adapt to very different circuits, in particular as regards to the development of the chassis and management of tyres. At Essay (FRA) to start with, it was cold and wet on a twisty and abrasive track. We won the Prefinal and the Final, which is always important for a good start to the Championship. Zuera (ESP) was the opposite with its very fast trackin the sun. Our competitors responded and I had to settle for 3rd position. We prepared well for the last roundat Genk (BEL), I took a second victory and therefore ensured the title.

What aboutthe tyres?

- Drivers often appreciate softer tyres that provide more grip, but we must also take account of tyre management throughout the meeting, which is not always obvious. Anyway, we have to adapt, with driving as well asset-up. What matters most to me is the consistency of performance, reliability and consistency of all tyres supplied by a manufacturer.

At 33, how do you see the rest of your career?

- I am very pleased to be working with Tony Kart. Physically, the repeated test sessions aren't easy and I participate in many international races. I train assiduously to always be in shape. I am fortunate to live my passion in a great team and at this time I don't intend to do anything else!

********

Ardigo, grand professionnel du Karting

Triple Champion du Monde, Marco Ardigo est considéré comme l'un des meilleurs Pilotes professionnels actuels par ses qualités de battant en Course, mais aussi ses talents de metteur au point. Il peut être considéré comme un élément important de la réussite technique et sportive de la prestigieuse marque Tony Kart. Il a obtenu cette année son 5e titre de Champion d'Europe en remportant celui de la catégorie KZ lors de la dernière des trois Compétitions à Genk (BEL). 

Comment se présentait la Compétition en KZ cette année ?

- Les courses KZ sont toujours très serrées entre les grandes équipes et les meilleurs pilotes du monde. La compétition était encore plus difficile cette saison. C'est ce qui fait l'intérêt et la beauté de cette catégorie. Tous les fabricants de moteurs ont bien travaillé pour la nouvelle homologation qui est entrée en vigueur au 1er janvier. Je dois dire que le nouveau Vortex RKZ s'est révélé particulièrement efficace face à une concurrence très relevée.

Comment s'est déroulé ce Championnat d'Europe 2016 ?

- Nous avons rencontré des conditions variées et il a fallu s'adapter à des circuits très différents, notamment en ce qui concerne la mise au point du châssis et de l'exploitation des pneumatiques. A Essay (FRA) pour commencer, il faisait froid et humide sur une piste sinueuse et abrasive. Nous avons remporté la préfinale et la finale, ce qui est toujours important pour bien débuter un Championnat. Zuera (ESP) était à l'opposé avec son tracé très rapide sous le soleil. Nos adversaires ont réagi et j'ai dû me contenter de la 3e position. Nous avons bien préparé le dernier rendez-vous à Genk (BEL), j'ai remporté une seconde victoire et ainsi assuré le titre.

Qu'en est-il des pneus ?

- Les pilotes apprécient souvent des gommes plus tendres qui procurent davantage d'adhérence, mais il faut aussi prendre en compte la gestion des trains de pneus sur l'ensemble du meeting, ce qui n'est pas toujours évident. De toute façon, nous devons nous adapter, pour le pilotage comme pour les réglages. Ce qui compte le plus à mes yeux, c'est la constance des performances, la fiabilité et l'homogénéité de l'ensemble des pneus fournis par un manufacturier.

A 33 ans, comment envisagez-vous la suite de votre carrière ?

- Je suis très heureux de collaborer avec Tony Kart. Physiquement, ce n'est pas toujours aisé d'enchainer les séances de test et de participer à de nombreuses courses internationales. Je m'entraîne de manière assidue pour être toujours en forme. J'ai la chance de vivre de ma passion au sein d'une très grande équipe et je n'envisage pas pour l'instant de faire autre chose !    

© Photo CIK/KSP