2016 CIK-FIA Best-Of: Lightning progress for Kenneally

01.02.2017

 

The young British hopeful, Finlay Kenneally, made a splash this season in CIK-FIA Competition in the OK-Junior category. A thoughtful and very mature boy for his age, Finlay has great learning skills in addition to his natural talent of going fast. He started in OK-Junior in the lead pack from his first race and remained among the best all season despite hisheight that kept increasing. Winning a European Championship in his first season in Junior is not possiblefor everyone.

Finlay, can you outline your young career in Karting?

I haven't been competing very long. 10 years old is already a bit old to make a debut! I quickly found success in the UK with a 3rd place in the Minimax Super One Championship. Then, I started in the international competition in Junior Max and I finished 2nd last year in the Rotax Euro Challenge. I also had the opportunity to race I  KF-Junior in 2015, including at the Winter Cup, where I qualified for the finals.

Tell us about your debut in OK-Junior.

The season started well, I found my place without problems in the RFM team where they speak the same language. I was immediately on the pace with the competitive equipment prepared by my team. I even took a first major victory at the Winter Cup on the Lonato circuit in February. I immediately took to OK-Junior and as for the battle on the track, I was not out of place!

How did you win your European Championship?

- To be honest, this championship was a bit complicated. I was not as fast as I wanted to be every time. At Adria (ITA) showers constantly changed the track conditions. Then in Portimao (PRT), I started very early in the weekend with pole position and three race wins. But on Sunday, things suddenly deteriorated without really knowing why. Tyres perhaps? I knew that I had the opportunity to be crowned at Genk (BEL), but I was not focused on the title. Most important in the race is to move forward and get the best result possible. That's what we managed to do and I'm very happy.

What is your outlook for the future?

- I have the age and size to compete in the top category OK next season, so my path is clear for 2017. Then we will see. Car racing is my aim like most drivers my age, but I'm not impatient, I take things as they come. For now, I like to raceat the top level in Karting where I am still learning a lot.

********

La progression éclair de Kenneally

Jeune espoir britannique, Finlay Kenneally a fait cette saison une entrée remarquée en Compétition CIK-FIA dans la catégorie OK-Junior. Garçon réfléchi et très mûr pour son âge, Finlay possède de grandes capacités d'apprentissage en plus de son talent naturel pour aller vite. Il a débuté en OK-Junior dans le peloton de tête dès ses premières courses et s'est maintenu parmi les meilleurs pendant toute la saison malgré sa grande taille qui ne cessait de s'allonger. Remporter un Championnat d'Europe dès sa première saison en Junior n'est pas donné à tout le monde.

Finlay, pouvez-vous retracer votre jeune carrière en Karting ?

J'ai découvert la compétition il n'y a pas si longtemps. 10 ans, c'est déjà un peu âgé pour faire ses débuts ! J'ai rapidement rencontré le succès au Royaume-Uni avec une 3e place en Mini Max dans le Championnat Super One. Ensuite, je me suis lancé dans la compétition internationale en Max Junior où j'ai terminé l'an dernier 2e de l'Euro Challenge Rotax. J'ai eu également la possibilité de rouler en KF-Junior en 2015, notamment lors de la Winter Cup, où je me suis qualifié pour les phases finales.

Parlez-nous de vos débuts en OK-Junior.

La saison a bien commencé, j'ai trouvé ma place sans problème dans le team RFM où l'on parle la même langue. J'étais tout de suite dans le coup grâce au matériel très compétitif préparé par mon équipe. J'ai même obtenu une première victoire importante à la Winter Cup sur le circuit de Lonato dès le mois de février. La catégorie OK-Junior m'a tout de suite beaucoup plu. Quant à la bataille sur la piste, je n'étais pas dépaysé !

Comment s'est déroulé votre Championnat d'Europe ?

- Pour être honnête, ce Championnat a été un peu compliqué. Je n'ai pas été aussi rapide que je le souhaitais en toute occasion. À Adria (ITA) par exemple, les averses ont constamment modifié les conditions de piste. Ensuite à Portimao (PRT), j'étais très bien en début de week-end avec la pole position et trois victoires de manches. Mais le dimanche, cela s'est dégradé subitement sans que l'on sache vraiment pourquoi. Les pneus peut-être ? Je savais que j'avais encore la possibilité d'être couronné à Genk (BEL), mais je n'étais pas focalisé sur le titre. Le plus important pendant la course est de progresser et d'obtenir le meilleur résultat possible. C'est ce que nous avons réussi à faire et j'en suis très heureux.

Quel est votre regard sur l'avenir ?

- J'ai l'âge et le gabarit pour continuer dans la catégorie supérieure en OK dès la saison prochaine, ma voie est donc toute tracée pour 2017. Ensuite, nous verrons bien. La course automobile me tente comme la plupart des pilotes de mon âge, mais je ne m'impatiente pas, je prends les choses comme elles viennent. Pour le moment, j'apprécie de rouler à haut niveau en Karting où j'apprends encore beaucoup.

© Photo CIK/KSP