CIK-FIA World Karting Championship : With roulette in Macau, everyone can dream!

19.10.2012

The international gaming capital Macau will this weekend be the venue for the Final of the World Karting Championship. To achieve even the slightest success, contenders for the world crown know perfectly well that they will have to rely not on chance but on their talent and their race-craft. The Italians Flavio Camponeschi, Felice Tiene and Davide Foré have to beat the Japanese Daiki Sasaki, but in Macau every scenario can be envisaged and another man altogether could take the jackpot!

For several years now, Macau has been the world gaming capital. This former Portuguese colony, today a Special Administrative Region of the People’s Republic of China, has in fact taken over from Las Vegas in the global classification. In Macau, nothing seems to be impossible. Pharaonic hotels stand side by side rivalling each other in ingenuity in their individual efforts to be more attractive than the others. And it works well! Every year Macau attracts some 25 million tourists, most arriving to try their luck in one of the more than 30 casinos, open 24 hours a day.

A few paces from there, on the island of Coloane, the Macau International Circuit is buzzing with activity. Between the huge buildings under construction, the paddock resembles an ants’ nest. For two days, Drivers and their teams, all installed in identical tents, try to find the ideal settings during non-qualifying practice. On Saturday, the pressure will mount a notch or two with the first Qualifying Practice session and two Races attributing points for the Championship. But it will probably be necessary to wait until Sunday to know who will take the title in the 49th World Karting Championship.

Leader in the intermediate classification with his three wins during the first meeting in Suzuka, Flavio Camponeschi (Tony Kart-Vortex) knows that he cannot rely simply on luck. “To be honest, I never gamble. But if I am World Champion on Sunday, I could be tempted to have a flutter!” the Italian smiles. “I love this track, but I know the task will be difficult. My lead is only 15 points and anything can happen here.”

Although the Italian refused to make any predictions, that was not the case with the second man, Daiki Sasaki (Kosmic-Vortex). “If I had to talk about myself and the title, I would say that my chances are 8 out of 10,” the Japanese Driver says playfully. “Last year I won the Asia-Pacific Championship here. And although I have been focussing on the Japanese Formula 3 Championship, where I won the second division with my Dallara-Toyota, I have been driving karts a great deal as I’m a test driver for Bridgestone Tyres. So I’m more or less on the pace, and I’ll be giving it everything this weekend. My primary aim is to take pole position for the first Race on Saturday!”

Winner of the KF2 World Cup in Zuera a month ago, Felice Tiene (CRG-BMB) is now dreaming of taking the CIK-FIA World Championship, the most important title in the karting world. “Don’t ask me to bet!” explained the Italian. “One day I gambled 40 euros in the casino and I lost the lot. So I’m finished with betting! But I intend to take my championship chances to the very end. During free practice, we’ve been working to find the best settings. One of the more important factors here will be tyre preservation. The track is very slippery and so the tyres will suffer more than elsewhere. It will not be enough just to be fast on a lap; consistency will be vital in the two Races on Saturday… before returning on Sunday!”

The most experienced of the four title contenders, Davide Foré (CRG-BMB) shares the view of his young team-mate. “The tarmac is special here,” he stresses. “It’s difficult to find grip. And the more you slide the more you wear your tyres. As we’ll be fighting two 20-lap Races with the same tyres, that’s bound to be a key factor.” Already four-times World Champion, the Italian knows that he is not best placed. 28 points behind, his fate is not solely in his own hands. But between his first world title in 1998 and his last in 2006, Davide finished on the final podium 7 times out of 9. And he plans to do so again this year. “Of course I hope to be champion,” says the Driver who celebrated his 38th birthday last July. “But I’ve only driven non-gearbox karts very little this year. Since Suzuka, I have only had one test day. And the competition is fierce with Camponeschi, Sasaki, Tiene and also Verstappen. So it will be extremely difficult. Let’s say I give myself 5 chances out of 10 of taking the title. But the most important thing for me is the result for the CRG Team.”

Speaking of Max Verstappen (CRG-TM), Davide Foré does not exclude the Dutchman from the title race. Sixth in the intermediate classification, 43 points behind, the son of the former Formula 1 driver only has a mathematical chance of taking a first world crown. He would be better aiming for part victories without thinking too much about the Championship. By posting the best time in non-qualifying practice on Friday, he certainly confirmed that he should not be ignored! Behind the Dutchman are Felice Tiene, the Spaniard Pedro Hiltbrand (FA Kart-Vortex), the Briton Tom Joyner (LH-BMB), the amazing Hong-Kong Driver Matthew Solomon (Kosmic-TM) and the Briton Ben Hanley (ART GP-TM). Title contenders Davide Foré and Flavio Camponeschi took 7th and 8th places in an official combined classification for all the sessions. As for Daiki Sasaki, he was a little further back (in 12th place), but only 3 tenths from the fastest time of the day. So everything is to play for in Qualifying Practice and the first two Races scheduled for Saturday, and karting fans around the world can follow the racing live on the site www.cikfia.tv at 13.30 and 15.15 local time (07.30 and 09.15 Central European Time). On Sunday, the last two Races of this exciting season will be broadcast at 11.20 and 15.30 local time (05.20 and 09.30 Central European Time).

****************

Championnat du Monde de Karting de la CIK-FIA : A la roulette de Macao, tous les rêves sont permis !


Capitale internationale des jeux de hasard, Macao sera ce week-end le théâtre de la finale du Championnat du Monde de Karting. S’il leur faudra petite dose de réussite, les candidats à la couronne mondiale savent pourtant qu’ils devront avant tout miser sur leur talent et leur science de la course. Les Italiens Flavio Camponeschi, Felice Tiene et Davide Foré veulent ainsi se défaire du Japonais Daiki Sasaki. Mais à Macao, tous les scénarios sont envisageables et un 5e homme pourrait décrocher le jackpot !

Depuis quelques années, Macao est devenue la capitale mondiale des jeux de hasard. Cette ancienne colonie portugaise, aujourd’hui Région Administrative Spéciale de la République Populaire de Chine, a en effet supplanté Las Vegas dans le classement mondial. A Macao, rien ne semble donc être impossible. Les hôtels pharaoniques se côtoient et rivalisent d’ingéniosité pour se montrer plus attractifs les uns que les autres. Et ça marche ! Chaque année, Macao attire environ 25 millions de touristes, venant pour la plupart provoquer la chance dans plus de 30 casinos, ouverts 24 heures sur 24.

A quelques pas de là, sur l’île de Coloane, le Circuit International de Macao est en pleine agitation. Entre d’immenses buildings en construction, le paddock ressemble à une fourmilière. Deux jours durant, les Pilotes et leur équipe, tous installés dans des tentes similaires, ont cherché les meilleurs réglages durant les essais non-qualificatifs. Ce samedi, la pression montera d’un cran avec la première séance d’essais qualificatifs et deux Courses attribuant des points pour le Championnat. Mais il faudra probablement attendre dimanche pour connaître le nom du pilote qui s’emparera du titre lors du 49e Championnat du Monde de l’histoire.

Leader provisoire du classement grâce à ses trois victoires lors du premier rendez-vous à Suzuka, Flavio Camponeschi (Tony Kart-Vortex) sait qu’il ne pourra pas compter sur la chance. « Pour être honnête, je ne joue jamais aux jeux de hasard. Mais si je suis Champion du Monde dimanche, je me laisserai peut-être tenter ! », plaisantait l’Italien. « J’aime beaucoup cette piste, mais je sais que la tâche sera ardue. Je n’ai que 15 points d’avance et tout peut se passer ici. »

Si l’Italien refusait de se livrer au jeu du pronostic, ce n’était pas le cas de son second, Daiki Sasaki (Kosmic-Vortex). « Si je devais parier sur moi pour le titre, je dirais que mes chances sont de 8 sur 10 », s’amusait le Japonais. « L’an dernier, j’ai gagné le Championnat Asie-Pacifique ici. Et même si je me suis concentré sur le Championnat du Japon de Formule 3, où je me suis imposé dans la deuxième division avec une Dallara-Toyota, j’ai beaucoup roulé en karting puisque je suis pilote de développement pour les pneumatiques Bridgestone. Je suis donc plus ou moins dans le rythme et je compte bien tout donner ce week-end. Mon premier objectif, c’est de décrocher la pole position pour la première Course de samedi ! »

Vainqueur de la Coupe du Monde KF2 à Zuera il y a un mois, Felice Tiene (CRG-BMB) rêve désormais de remporter le Championnat du Monde de la CIK-FIA, le titre le plus important dans le monde du karting. « Ne comptez pas sur moi pour parier ! », expliquait l’Italien. « J’ai un jour joué 40 euros au casino et j’ai tout perdu. Donc, les paris, c’est fini pour moi ! Mais par contre je compte bien défendre mes chances au championnat jusqu’au bout. Durant ces essais libres, nous avons travaillé pour trouver les meilleurs réglages. Un des points les plus importants ici sera de pouvoir conserver ses pneus. La piste glisse beaucoup et, dès lors, les pneumatiques souffrent plus qu’ailleurs. Il ne suffira donc pas d’être rapide sur un tour, mais il faudra aussi être constant durant les deux Courses de samedi… avant de remettre cela dimanche ! »

Le plus expérimenté des quatre vrais candidats au titre, Davide Foré (CRG-BMB) partage la vision de son jeune équipier. « L’asphalte est particulier ici », soulignait-il. « Il est difficile de trouver l’adhérence. Et plus on glisse, plus on use les pneus… Etant donné que l’on devra disputer deux Courses de 20 tours avec les mêmes gommes, ce sera l’un des éléments clés. » Déjà quadruple Champion du Monde, l’Italien sait qu’il n’est pas le mieux placé. Avec 28 points de retard, il n’a pas son sort uniquement entre les mains. Mais entre son premier titre mondial en 1998 et son dernier, en 2006, Davide a terminé 7 fois sur 9 sur le podium final. Et il compte bien remettre cela cette année. « J’espère évidemment être champion », avoue celui qui a fêté ses 38 ans en juillet dernier. « Mais j’ai très peu roulé avec un kart sans boîte de vitesses cette année. Depuis Suzuka, je n’ai fait qu’une journée de test. Et la concurrence est rude avec Camponeschi, Sasaki, Tiene mais aussi Verstappen. Ce sera donc très difficile. Disons que je me donne 5 chances sur 10 de décrocher le titre. Mais le plus important pour moi est le résultat de l’équipe CRG. »

En parlant de Max Verstappen (CRG-TM), Davide Foré n’exclut pas le Néerlandais de la course au titre. Sixième du classement provisoire, avec un retard de 43 points, le fils de l’ex-pilote de Formule 1 n’a plus qu’une chance mathématique de coiffer une première couronne mondiale. Il devrait donc plutôt viser les victoires partielles sans trop penser au championnat. En signant le meilleur chrono des essais non-qualificatifs ce vendredi, il a en tout cas confirmé qu’il faudra compter avec lui ! Derrière le Néerlandais, on retrouvait Felice Tiene, l’Espagnol Pedro Hiltbrand (FA Kart-Vortex), le Britannique Tom Joyner (LH-BMB), l’étonnant Pilote de Hong-Kong Matthew Solomon (Kosmic-TM) et le Britannique Ben Hanley (ART GP-TM). Candidats au titre, Davide Foré et Flavio Camponeschi pointaient aux 7e et 8e places dans un officieux classement combiné de toutes les séances. Quant à Daiki Sasaki, il était un peu en retrait (12e), mais à moins de 3 dixièmes du meilleur chrono du jour. De quoi conserver toutes ses ambitions avant les Essais Qualificatifs et les deux premières Courses programmées ce samedi et que les passionnés de karting du monde entier pourront suivre en direct sur le site www.cikfia.tv à 13h30 et à 15h15 heure locale (soit 7h30 et 9h15 pour l’Europe Centrale). Dimanche, les deux dernières Courses de cette saison passionnante seront à suivre à 11h20 et à 15h30 heure locale (5h20 et 9h30 en Europe Centrale).