Eagerly awaited British meeting for OK and OK-Junior

09.05.2018

Four weeks after the successful launch of the CIK-FIA European Championships in Italy at Sarno, the OK and OK-Junior Drivers will meet for the second of four Competitions on the calendar in the United Kingdom from 18th to 20th May 2018 at the PF International circuit on the occasion of the British Kart Grand Prix. The show should be exciting. 

A true temple of British kart racing, the 1382 metres of the PF International track had been the scene in September last year of intense fights for the CIK-FIA World Championship and World Junior Championship. The Lincolnshire track once again demonstrated its selectivity by rewarding sometimes surprising contenders. Knowledge of the track and the subtleties of the English  Competition are often some of the assets needed to win in Brandon, in addition to excellent management of the races. 

The PF International venue, with its warm welcome reflecting the passion for Motor Sport of the population, always offers a high-level sporting spectacle. Recoveries and suspense are among the elements that contribute to the interest of an event capable of attracting a large audience, in addition to participation by several Drivers and teams in the Union Jack colours. It will also be a strategic moment to enable competitors who experienced setbacks at Sarno to move up the provisional rankings of the two Championships. First they will have to negotiate the difficult exercise of the Qualifying Heats before they can play their trump card during the Final. 

OK: Everyone in pursuit of Stanek

Roman Stanek (CZE), the big winner in Italy, took many contenders by surprise, and they intend to take advantage of this second Competition to move the situation to their advantage. Pedro Hiltbrand (ESP) and Harry Thompson (GBR) are best placed to dethrone the current leader, but others such as Kas Haverkort (NLD), Juho Valtanen (FIN) and Zane Maloney (BRB) remain in ambush. Young British rookies such as Dexter Patterson, Christopher Lulham and Jonny Edgar are likely to prove formidable on their home ground against consistent contenders like Danny Keirle (GBR) World Champion and David Vidales Ajenjo (ESP), Vice-World Champion, in 2017 on this track, or Hannes Janker (DEU), Callum Bradshaw (GBR), Nicklas Nielsen (DNK) and Lorenzo Travisanutto (ITA). 

Aron comfortable in the lead of OK-Junior

The demonstration by Paul Aron (EST) in Italy was impressive, while the young Kai Askey (GBR) and Gabriel Mini' (ITA) confirmed their rapid progression to the top in their first season in the category. Other rookies were particularly brilliant with names to follow like Conrad Laursen (DNK), Taylor Barnard (GBR), Josep Maria Marti' Sobrepera (ESP) and Nikita Bedrin (RUS). However, it is too early to forget the potential of more experienced drivers such as Kirill Smal (RUS), Dino Beganovic (SWE), Luca Bosco (ITA) and Gabriel Bortoleto (BRA). Here again, the prognosis remains uncertain, so much the better for the sport!

**********

Rendez-vous britannique très attendu pour les OK et OK-Junior

Quatre semaines après le lancement réussi des Championnats d’Europe CIK-FIA en Italie à Sarno, les Pilotes OK et OK-Junior vont se retrouver pour la seconde des quatre Compétitions du calendrier au Royaume-Uni du 18 au 20 mai 2018 sur le circuit PF International à l’occasion du Kart Grand Prix de Grande-Bretagne. Le spectacle s’annonce grandiose. 

Véritable temple de la Compétition karting anglaise, les 1382 mètres du tracé de PF International avaient été le théâtre en septembre de l’année dernière des luttes intenses pour les Championnat du Monde et Championnat du Monde Junior de la CIK-FIA. La piste du Lincolnshire avait alors démontré une nouvelle fois sa sélectivité en consacrant des prétendants parfois surprenants. La connaissance du terrain et des subtilités de la compétition à l’Anglaise font souvent partie des atouts nécessaires pour s’imposer à Brandon en plus d’une excellente gestion des Courses. 

Le site de PF International, avec son accueil chaleureux reflétant la passion de tout un peuple pour le Sport Automobile, offre toujours un spectacle sportif de haut niveau. Rebondissements et suspense font partie des éléments qui contribuent à l’intérêt d’une manifestation capable d’attirer un public nombreux, en plus de la participation de plusieurs Pilotes et équipes aux couleurs de l’Union Jack. Ce sera également un moment stratégique pour permettre aux compétiteurs qui ont connu des revers de fortune à Sarno de remonter au classement provisoire des deux Championnats. IL leur faudra d’abord négocier le difficile exercice des Manches Qualificatives avant abattre leur carte maîtresse pendant leur Finale. 

OK : tous à la poursuite de Stanek

Grand vainqueur en Italie, Roman Stanek (CZE) a pris de court de nombreux protagonistes qui comptent bien profiter de cette deuxième Compétition pour redresser la situation à leur avantage. Pedro Hiltbrand (ESP) et Harry Thompson (GBR) sont les mieux placés pour détrôner le leader actuel, mais d’autres comme Kas Haverkort (NLD), Juho Valtanen (FIN) ou Zane Maloney (BRB) restent en embuscade. Des jeunes rookies britanniques tels que Dexter Patterson, Christopher Lulham, Jonny Edgar risquent de se révéler redoutables sur leur terre natale face à des valeurs sûres comme Danny Keirle (GBR) le Champion du Monde, et David Vidales Ajenjo (ESP), Vice-Champion du Monde en 2017 sur cette piste, ou encore Hannes Janker (DEU), Callum Bradshaw (GBR), Nicklas Nielsen (DNK) et Lorenzo Travisanutto (ITA). 

Aron, bien installé en tête des OK-Junior

La démonstration de Paul Aron (EST) en Italie a été impressionnante, tandis que les jeunes Kai Askey (GBR) et Gabriel Mini' (ITA) affirmaient leur progression rapide vers les sommets dès leur première saison dans la catégorie. D’autres rookies ont d’ailleurs été particulièrement brillants avec des noms à suivre comme Conrad Laursen (DNK), Taylor Barnard (GBR), Josep Maria Marti' Sobrepera (ESP) ou Nikita Bedrin (RUS). Il est cependant trop tôt pour oublier le potentiel de Pilotes plus expérimentés tels que Kirill Smal (RUS), Dino Beganovic (SWE), Luca Bosco (ITA) ou Gabriel Bortoleto (BRA). Là encore, le pronostic reste incertain, et c’est tant mieux pour le sport !

© Photo CIK-FIA / KSP