IAME, 45 years of passion and success

05.02.2014

IAME is the world leader in the production of racing kart engines. Heir to a long history from the origins of the sport, and launched in 1968 as a result of the union between Komet and Parilla, the Italian brand is present in most global markets for engines from the youngest to 125cc gearbox including X30 and the KF classes. They are one of the major players in the discipline.

Andrea Bossaglia, Technical Director, describes his vision of karting in 2013.

"We are currently experiencing a difficult overall economic situation in many countries. This is the main reason for the decrease in entries in most categories. Paradoxically, KF engines from the new homologation have a high level of reliability and thus have become financially more affordable to use. But the development period required for this type of relatively complex mechanical equipment gave them a bad reputation since the launch in 2007. The teams also had to get used to other constraints such as wiring harness, connectors, an exhaust valve in KF2 ... Today, the KF is very reliable, I repeat, and it is ultimately cheaper to use than the old 100cc.

"Since the crisis in 100cc in 2002-2003 and during the maturation of KF, one-make series have proliferated in response to customer demand by being both more economical and easier to use. They are attractive for the majority of drivers and events have also been implemented successfully. I think it would now be difficult to go back for most licensees. At the same time, regulatory stability and the relative simplicity of the KZ have allowed them to thrive in several countries as well as internationally. IAME has created its own KZ engines.

"For the IAME factory, the top level remains an important element in terms of technical development and branding. That is why we are investing in the CIK-FIA classes, KF and KF-Junior, to win the most prestigious titles. But I must admit that direct profitability is difficult to find. Projects to simplify future KF engines started by the CIK-FIA are going in the right direction to try to attract more drivers to these categories. It is also interesting that the new engines are clearly distinguished from the one-makes in terms of performance so as to be even more attractive products.

"Like other sectors, karting needs more favourable conditions to find more participants. A good strategy for the Mini and Junior categories, accessible and reliable, should allow federations to strengthen the base of competitors in each country. Regulatory stability is an essential element in fostering the rise of more drivers at the top of the pyramid. In terms of racing, it doesn't seem favourable to championships over several events. It is easier to attract drivers to a single event."

*********

IAME, 45 ans de passion et de succès

La IAME est le leader mondial dans la production de moteurs compétition karting. Héritière d'une longue histoire depuis les origines de ce sport, lancée effectivement en 1968 à la suite de l'union entre Komet et Parilla, la marque italienne est présente sur la plupart des marchés mondiaux depuis les moteurs pour les plus jeunes jusqu'aux 125 à boîte en passant par le X30 et les propulseurs KF. C'est un des acteurs majeurs de la discipline. 

Andrea Bossaglia, son directeur technique, développe sa vision du kart en 2013. 

« Nous vivons actuellement une situation économique globale difficile dans de nombreux pays. C'est la raison principale de la diminution des plateaux dans la plupart des catégories. Paradoxalement, les moteurs KF arrivent, avec la nouvelle homologation, à un excellent niveau de fiabilité et donc deviennent financièrement beaucoup plus abordables à utiliser. Mais la période de développement nécessaire à ce type de mécaniques relativement complexes leur a fait une mauvaise réputation depuis leur lancement en 2007. Les équipes ont dû aussi s'habituer à d'autres contraintes comme le faisceau électrique, la connectique, la valve d'échappement en KF2, … Aujourd'hui, le KF est très fiable, je le répète, et il est finalement moins coûteux à l'usage que les anciens 100cc.

Depuis la crise des 100cc en 2002-2003 et pendant la maturation des KF, les challenges mono-marques se sont multipliés pour répondre à la demande de la clientèle en proposant des ensembles plus économiques et plus simples d'utilisation. Des compétitions attractives pour la majorité des pilotes ont également été mises en place avec succès. Je pense qu'il est maintenant difficile de faire machine arrière pour la base des licenciés. Dans le même temps, la stabilité réglementaire et la relative simplicité de la KZ lui a permis de prospérer dans plusieurs pays, ainsi qu'à l'international. IAME a ainsi créé ses moteurs KZ. 

Pour l'usine IAME, le haut niveau reste un élément important en terme de développement technique et d’image de marque. C'est pourquoi nous nous investissons dans les Championnats de la CIK-FIA, en KF et KF-Junior, à la conquête de titres toujours prestigieux. Mais je dois reconnaître que la rentabilité directe est difficile à trouver. Les projets de simplification des futurs moteurs KF entrepris avec la CIK-FIA vont dans le bon sens pour essayer d'attirer davantage de pilotes vers ces catégories. Il serait également intéressant que les nouveaux moteurs se démarquent nettement des produits mono-marques en terme de performances pour être encore plus attractifs.

Comme d'autres secteurs, le karting a besoin d'un contexte général plus favorable pour retrouver une fréquentation plus importante. Une bonne stratégie pour les catégories Mini et Junior, accessibles et fiables, devrait permettre aux Fédérations de renforcer la base des pratiquants dans chaque pays. Avec la stabilité des règlements, c'est un élément essentiel pour  favoriser l'ascension de davantage de  pilotes en haut de la pyramide. Sur le plan des course, l'époque ne nous paraît pas favorable aux championnats sur plusieurs épreuves. Il est plus aisé d'attirer les pilotes sur une seule épreuve. »