Kout takes the title again

09.08.2016

The last Competition of the 2016 CIK-FIA European Superkart Championship ended logically with the deserved award and the second consecutive title for the Czech Adam Kout. But both Races were thrilling and gave the large audience a few twists, which is customary at Assen.

Qualifying was a good example of the duel over the last year between Adam Kout (MS Kart / DEA) and the German Peter Elkmann (MS Kart / VM), the two leaders of the Championship, but the Frenchman Emmanuel Vinuales (Anderson / VM) recalled the good memories of all. Elkmann thought he had the pole, but it was stolen by Kout. Yannick De Brabander (MS Kart / VM), who had experienced a difficult start, managed to take back his role as the third strong man and the revelation of the season. 

Title decided in first Race

Elkmann had the fastest start from Vinuales but Kout overtook and chased after Elkmann who had begun to escape. Kout saw the opening and flew off to take his second crown. Elkmann could not keep up a steady pace, so Vinuales and De Brabander caught up and passed. Andreas Jost (Anderson / VM) showed a good return to form. He almost joined De Brabander when he was already preparing to overtake Elkmann. The German managed to recover and reduce the gap to the top three drivers at the start of an epic last lap. Vinuales then had a gearbox problem and returned to the pits. Elkmann caught De Brabander, trying to outflank him, but the Belgian didn't allow it. Both drivers were attacking side by side on the home straight which benefited Elkmann by a few centimetres!

Behind Jost (Anderson / VM) in 4th, Daniel Clark (Anderson / VM) and Marcel Maasmann (Anderson / VM) were never able to touch the leaders. The title was already decided, and with four wins and a 3rd place he could not be surpassed in the standings.

First victory for Yannick De Brabander

The second Race also saw some twists especially at the end. De Brabander initially reacted promptly, and although there was an early reaction from Maasmann, he didn't last long, because of a ripped rear tyre. Elkmann followed De Brabander, but the Belgian was clawing tenths. Behind this duo, the fight was fierce. Morley seemed to have taken an advantage over Kout, Vinuales and Jost. The now twice European Champion allowed them to overtake initially and Vinuales passed his opponents as his chassis was now more stable. Morley gave himself a margin on Kout, Vinuales, Jost and the returning Clark. Morley accelerated, overtook Elkmann on lap 10 and even overtook the leader who was hampered by a backmarker. Vinuales put together successive fast laps (with the best lap of the race). This time he dropped those rivals (Clark retired) and regained ground to the race leaders. Everything seemed to be decided, but Morley was retaken by De Brabander. The Belgian held him off by two tenths. The podium and first win in Superkart for De Brabander were celebrated, with the Belgian temporarily in second place overall. However Morley and Vinuales were given 10 second penalties for overtaking under a yellow flag late in the race, which put Elkmann 2nd in both the race and the final standings.

 

*************************************************************

 

Kout à nouveau titré  

 

La dernière Compétition du Championnat d’Europe CIK-FIA de Superkart 2016 s’est achevée de manière logique quant aux résultats et à l’attribution méritée du second titre consécutif pour le Tchèque Adam Kout. Pourtant les deux Courses ont été palpitantes et ont offert au nombreux public quelques rebondissements dont le circuit d’Assen est coutumier. 

La qualification fut bien l’expression du duel de l’an passé entre Adam Kout (MS Kart/DEA) et l’Allemand Peter Elkmann (MS Kart/VM), les deux leaders du Championnat, mais le Français Emmanuel Vinuales (Anderson/VM) s’est rappelé au bon souvenir de tous. Elkmann pensait tenir la pôle, mais il se la faisait subtiliser par Kout. Yannick De Brabander (MS Kart/VM), qui avait connu une mise en route difficile, parvenait à se replacer dans son rôle de 3e homme fort et révélation de la saison. 

Le titre se joue en première course

Elkmann réalisait le meilleur départ devant Vinuales, mais Kout le débordait et fondait sur Elkmann qui commençait à s'échapper. Kout trouvait l'ouverture et s'envolait avec sa seconde couronne. Elkmann ne parvenait pas à tenir un rythme régulier, ce dont profitait Vinuales puis De Brabander pour le rattraper et le déborder. Andreas Jost (Anderson/VM) manifestait un net regain de forme. Il avait presque rejoint De Brabander quand celui-ci s’apprêtait déjà à doubler Elkmann. L'Allemand parvenait à se reprendre et réduisait l’écart avec les pilotes du top 3 à l’entame d’un dernier tour assez épique. Vinuales connaissait alors un problème de boite et rentrait au parc. Elkmann recollait à De Brabander,  tentait de le déborder, mais le Belge ne se laissait pas faire. Les deux pilotes attaquaient côte à côte la ligne droite finale ce qui bénéficia à Elkmann pour quelques centimètres ! 

Derrière Jost (Anderson/VM) quatrième, Daniel Clark (Anderson/VM) et Marcel Maasmann (Anderson/VM) n’ont jamais été en mesure de titiller les leaders. Le titre était déjà décerné, en effet  avec quatre victoires et une troisième place, ne pouvait plus être dépassé au classement. 

Première victoire pour Yannick De Brabander

La seconde Course connut également quelques rebondissements notamment après son terme. De Brabander réagissait promptement au départ, nonobstant celui-ci de Maasmann anticipé, dont il ne pourra pas profiter longtemps, à cause d'un pneu arrière déchiré. Elkmann emboitait le pas de De Brabander, mais le Belge grappillait des dixièmes. Derrière ce duo, la lutte fut acharnée. Morley semblait avoir pris l'ascendant sur Kout, Vinuales et Jost. Le dorénavant double Champion d'Europe s'était laissé déborder au départ, Vinuales doublait ses adversaires puis toujours en proie à un châssis peu stable reperdait les places conquises. Morley s'octroyait une marge sur Kout Vinuales, Jost et Clark revenu. Morley accélérait, et fondait sur Elkmann, le doublait au 10e passage et rattrapait même le leader gêné par des attardés. Vinuales enchainait les tours rapides (meilleur temps au tour). Cette fois il lâchait ces rivaux (Clark ayant abandonné) et revenait très fort sur la tête de course. Tout semblait joué, mais Morley recollait in extremis à De Brabander. Le Belge résistait pour deux dixièmes. Le podium et la première victoire en Superkart de De Brabander étaient célébrés, le Belge ravissant provisoirement la seconde place au général. Toutefois Morley et Vinuales écopaient de 10 secondes de pénalité pour avoir doublé sous drapeau jaune en fin d’épreuve, ce qui replaçait Elkmann au deuxième rang aussi bien de la course que du classement final.